Points de vue
 26.02.2020, 12:00

Point de vue de Rémy Cosandey: «Les plus modestes trinquent toujours»

chargement
Avec la hausse des primes d’assurance maladie, le revenu des plus modestes baisse chaque année.

Finances «Les centaines de millions de francs perdus seront récupérées dans le domaine social», déplore Rémy Cosandey, ancien conseiller communal au Locle, à propos de la baisse de la fiscalité. Comme d’autres personnalités locales, nous l’invitons à s’exprimer régulièrement sur des sujets d’actualité.

En janvier, l’indice suisse des prix à la consommation a reculé de 0,2%. Depuis 2015, il n’a pas cessé de diminuer. Cette situation est probablement juste sur le plan mathématique mais complètement fausse sur le plan social.

En effet, cet indice est calculé sur la base de moyennes et de pondérations qui favorisent les personnes les mieux nanties: les produits de base renchérissent alors que les produits de luxe (que seuls les riches peuvent s’offrir) deviennent toujours moins chers. Les impôts, les caisses de pension, l’AVS et les primes de l’assurance maladie ne sont pas pris en compte, alors que ces dernières prennent chaque année l’ascenseur.

Ce sont là de fausses bonnes idées car les seuls gagnants seront les riches.

Autre sujet qui désavantage les personnes de condition modeste: les impôts. Le Parlement fédéral a récemment adopté une réforme qui permet de déduire plus généreusement les frais de garde des enfants. Heureusement, un référendum a été lancé.

Et, dans le canton de Genève, l’UDC vient de faire aboutir une initiative qui demande que puisse être déduite des impôts une somme équivalent à deux fois la moyenne cantonale des primes de l’assurance maladie. Ce sont là de fausses bonnes idées car les seuls gagnants seront les riches (dont le taux fiscal est plus élevé) et les centaines de millions de francs perdus seront récupérées dans le domaine social. D’où diminution des prestations.

Dans sa plateforme 2005-2009, les partis de gauche proposaient de transformer les déductions fiscales en rabais d’impôt. Cette solution serait beaucoup plus équitable que la situation actuelle. On peut se demander pourquoi le Parti socialiste, majoritaire au sein du Conseil d’Etat neuchâtelois, ne met pas en pratique son propre programme. Et il ne comprend toujours pas pourquoi il perd les voix des travailleurs!


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

RéfugiésPoint de vue de Rémy Cosandey: «La dignité humaine bafouée à Lesbos»Point de vue de Rémy Cosandey: «La dignité humaine bafouée à Lesbos»

ReligionPoint de vue de Rémy Cosandey: «Ils osent se dire chrétiens!»Point de vue de Rémy Cosandey: «Ils osent se dire chrétiens!»

Moyen-OrientPoint de vue de Rémy Cosandey: «L’honneur perdu des Européens»Point de vue de Rémy Cosandey: «L’honneur perdu des Européens»

Top