Points de vue

Point de vue de Rémy Cosandey: «L’exemple doit venir d’en haut»

chargement

Économies «Pourquoi ne supprimerait-on pas la rente à vie des anciens conseillers d’Etat», interroge Rémy Cosandey, ancien conseiller communal au Locle. Comme d’autres personnalités locales, nous l’invitons à s’exprimer régulièrement sur des sujets d’actualité.

 07.05.2019, 12:00
Actuellement, à 50 ans révolus, les conseillers d'Etat qui démissionnent ou ne sont pas réélus on droit à une rente.

A une forte majorité (partis de droite et socialistes), les députés neuchâtelois ont accepté une réforme fiscale qui privera le canton de 20 millions de francs par année et les communes de 12 millions.

Baisser la fiscalité des personnes physiques est populaire, encore que beaucoup de contribuables veulent payer moins d’impôts et bénéficier de davantage de prestations. Certains donnent l’impression de réinventer la quadrature du cercle!

Pour les personnes morales, c’est encore plus incompréhensible: Neuchâtel est maintenant le canton de Suisse romande le plus généreux à l’égard des entreprises. On peut penser que nos autorités ont été sensibles au chantage de grosses multinationales: «Si vous ne baissez pas les impôts, on partira ailleurs!»

Cette attitude me dérange. A l’époque où j’étais conseiller communal au Locle, j’ai rencontré plusieurs dirigeants d’entreprises qui désiraient s’établir dans le canton. Pour eux, la fiscalité venait seulement en quatrième position, après la stabilité politique du pays, la qualité de la main-d’œuvre et la qualité des infrastructures (hôpitaux, écoles, culture).

Attendent-ils qu’il leur soit imposé par le Grand Conseil ou le peuple?

Le Conseil d’Etat devra trouver de nouvelles économies. A mon avis, l’exemple doit venir d’en haut: pourquoi ne supprimerait-on pas la rente à vie des anciens conseillers d’Etat, ce qui permettrait, à long terme, de faire plusieurs millions d’économie par année? En fonction du principe des droits acquis, cette mesure ne toucherait pas les bénéficiaires actuels et les membres du gouvernement en fonction.

Après d’autres cantons, les conseillers d’Etat fribourgeois (pourtant canton riche) proposent de renoncer à la rente dont ils bénéficieraient au terme de leur mandat. Les magistrats neuchâtelois feront-ils le même geste ou attendent-ils qu’il leur soit imposé par le Grand Conseil ou le peuple?


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Point de vueUn facteur en cache toujours d’autresUn facteur en cache toujours d’autres

Point de vueSacro-sainte sécurité!Sacro-sainte sécurité!

Sacro-sainte sécurité!

L’époque actuelle est plutôt à la sécurité, déplore le théologien Pierre Bühler. Et de dénoncer les violences infligées...

  10.05.2021 12:00  Points de vue

Point de vueEcole neuchâteloise: relégationEcole neuchâteloise: relégation

Point de vueDeux variants d’un même virus!Deux variants d’un même virus!

Point de vueHommage à un boulangerHommage à un boulanger

Hommage à un boulanger

Blogueuse culinaire, Heddi Nieuwsma, auteur du livre «Pains maison» sur les spécialités régionales, évoque l’héritage...

  21.04.2021 16:00  Points de vue

Top