Points de vue

Point de vue de Mireille Grosjean: «Né un 15 décembre»

chargement

Langue La journée internationale de l’espéranto se déroule samedi 15 décembre. «C’est un passe-partout qui permet au touriste de ne pas apprendre une langue par année selon son lieu de vacances ou de congrès», écrit Mireille Grosjean, coprésidente de la Société suisse d’espéranto. Comme d’autres personnalités locales, nous l’invitons à s’exprimer régulièrement sur des sujets d’actualité.

 13.12.2018, 17:01
Tintin, Astérix et Gaston Lagaffe sont notamment traduits en espéranto.

Né un 15 décembre, le jeune Ludovic voyait le choc des cultures dans sa ville natale de Bialystok. Il baignait dans plusieurs langues et a soudain pensé que, si on avait une langue commune comme vecteur interculturel, on pourrait se parler et non se défenestrer. Né en 1859, il a publié son projet de langue en 1887: l’espéranto.

Cette langue créée par un adolescent génial a été conçue et voulue comme langue internationale. Elle appartient à tout le monde et à personne, elle n’a pas de passé chargé comme d’autres langues ethniques. Durant le XXe siècle, l’espéranto vit des hauts et des bas, selon les guerres et les dictatures. Elle ne bénéficie d’aucune aide étatique. Après l’an 2000, l’arrivée d’internet lui donne des ailes.

 

L’espéranto est donc un passe-partout qui permet au touriste de ne pas apprendre une langue par année selon son lieu de vacances ou de congrès.

 

Son étude donne aux apprenants un réel plaisir, qu’ils aient 7 ou 77 ans. En effet, vu que l’espéranto est logique et qu’on peut créer le mot dont on a besoin à l’aide des mots racines et des affixes qui le composent, les deux hémisphères de notre cerveau travaillent dans la meilleure harmonie (remarque du psychologue Claude Piron).

Il y a une structure claire dans la langue espéranto, on découvre une règle, on peut toujours l’appliquer, elle n’a pas d’exception, donc on passe à la règle suivante et on avance dans l’apprentissage sans obstacles.

L’espéranto est donc un passe-partout qui permet au touriste de ne pas apprendre une langue par année selon son lieu de vacances ou de congrès. Parlée dans plus de 130 pays, cette langue regroupe aussi des gens selon leurs loisirs (les cyclistes, les philatélistes…) ou bien selon leur métier (les enseignants, les médecins…), en tout plus de cinquante associations spécialisées.

Chaque jour, il y a une réunion ou un congrès quelque part dans le monde. Il existe une abondante littérature originale ou traduite, même le «Courrier de l’Unesco». Translate.google a intégré l’espéranto, eo.wikipedia compte plus de 250’000 articles.

On peut l’apprendre en utilisant duolingo.com ou lernu.net. Comptez 60 à 100 heures.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Point de vueNotre humaine condition…Notre humaine condition…

Point de vueJuste un peu de solidarité!Juste un peu de solidarité!

Point de vueCulture: nouveaux censeurs versus créateursCulture: nouveaux censeurs versus créateurs

Point de vueLa statue de David de Pury a le sort qu’elle mériteLa statue de David de Pury a le sort qu’elle mérite

Point de vueEquitable, le commerce?Equitable, le commerce?

Top