Points de vue
 01.07.2020, 14:00

Point de vue de Jacques-André Tschoumy: «L’effet cabane»

chargement
Le confinement nous a peut-être fait apprécier les achats sur un marché de proximité, ou de les recevoir sur son pas-de-porte, suppose Jacques-André Tschoumy.

Mode de vie «Les scientifiques appellent ce retour à la maison 'effet cabane'», écrit Jacques-André Tschoumy, de la Maison de l’Europe transjurassienne, à propos du changement de mode de vie en confinement. Comme d’autres personnalités locales, nous l’invitons à s’exprimer sur des sujets d’actualité.

L’école à la maison, son confort et sa liberté vous ont plu; le télétravail sans embouteillages routiers vous a convenu; le marché de proximité et ses circuits courts vous ont rattrapé; le téléachat a supplanté les courses les jours de pluie; la téléconsultation médicale a effacé la salle d’attente de votre médecin; la crise vous a fait apprécier votre home et votre famille.

Ces divers modes de vie ne sont pas nouveaux, mais ils sont montés en puissance en cette période de pandémie. Les spécialistes ont déjà identifié ce comportement, ils appellent ce retour à la maison «effet cabane», syndrome du rester chez soi et du cocooning. A la manière de vos 13 ans et de votre cabane dans la forêt, parfois sur un arbre, à l’image de votre «cabane au Canada» à vous.

L’«effet cabane» sera un des marqueurs durables de nos modes de vie de ce 21e siècle.

L’enfant et l’étudiant privilégient la liberté retrouvée de leurs temps d’études et de loisirs; le professionnel articule agréablement travail et famille; la maîtresse de maison apprécie ses achats sur un marché de proximité, voire sur son pas-de-porte; le patient accélère sa solution médicale. Et bien, malgré l’inconfort de plusieurs classes sociales dans un appartement restreint, ce retour à la maison semble s’imposer.

Le 20e siècle nous avait offert le voyage, le grand large, la mondialisation, les bouchons autoroutiers aussi. L’«effet cabane» sera un des marqueurs durables de nos modes de vie de ce 21e siècle. Il va désormais se combiner avec le goût du grand large, qui ne va pas s’éteindre. Un mix va émerger dès maintenant de ce double courant d’influence des 20e et 21e siècles.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Point de vue de François Berger: «Ce monde malade de son passé»Point de vue de François Berger: «Ce monde malade de son passé»

ArmementPoint de vue d’Yves Sandoz: «Affrontements armés: quelles leçons pour la Suisse?»Point de vue d’Yves Sandoz: «Affrontements armés: quelles leçons pour la Suisse?»

Place piétonnePoint de vue de Robin Erard: «Les zélateurs de la place de parc»Point de vue de Robin Erard: «Les zélateurs de la place de parc»

Top