Points de vue
 19.05.2020, 14:00

Point de vue de Claude-Alain Kleiner: «Mille excuses, je rentre du lac…»

chargement
A l’heure où le confinement s’assouplit, les rives des lacs (ici le Léman à Lausanne) sont quasiment prises d’assaut.

Déconfinement «Nous les aînés, on se réjouit déjà du prochain contrôle de police, sur la route au retour d’une soirée bien arrosée», relève, à propos des événements sur la plage d’Auvernier, début mai, le pédagogue Claude-Alain Kleiner. Comme d’autres personnalités locales, nous l’invitons à s’exprimer sur des sujets d’actualité.

Souvenir d’une époque révolue où les jeunes respectaient, voire craignaient, la maréchaussée… 1968, nous étions une bonne vingtaine de cheveux longs attablés depuis le début de ce samedi après-midi à refaire le monde, avec moult tournées de bières à 65 centimes! Parfois la tonalité de nos mentors montait. Le poing levé, «L’Internationale» retentissait.

Sur le coup de 17h, la police a déboulé pour nous embarquer dans ce que l’on appelait alors «le panier à salades». Tous au poste! Noms, prénoms, domiciles… Sortis de là en héros certes, mais sommés de ne plus recommencer. La police avait fait de la pédagogie. Au domicile, tête basse, une autre leçon, d’éducation celle-là!

Branle-bas de combat sur les réseaux sociaux puis dans les médias!

Ils étaient quelque 300, l’autre soir à Auvernier, entassés au bord du lac pour célébrer le déconfinement, à n’avoir pas bu qu’une seule bière! La brigade affectée à la surveillance de l’application des consignes, sans doute épuisée par les nombreux contrôles effectués, tout au long de la semaine, chez coiffeurs, artisans et autres commerçants, à l’ouverture de leurs échoppes, a renoncé à sévir! Elle a choisi de fuir, sous les invectives et les jets de bouteilles…

Branle-bas de combat sur les réseaux sociaux puis dans les médias! Pour entendre, le lendemain, l’autorité couvrir ses troupes et s’abriter derrière cette pauvre excuse: «On n’est pas en régime totalitaire»… Quel message l’autorité lance-t-elle aux jeunes en mal de responsabilité, de solidarité citoyenne et, peut-être, d’éducation également? Grave et dommageable, cette impunité ainsi observée à l’heure où le confinement des 65+, plutôt mal vécu, demeure d’actualité!

Nous les aînés, on se réjouit déjà du prochain contrôle de police, sur la route au retour d’une soirée bien arrosée: «Mille excuses, Messieurs les gendarmes, je rentre du lac où nous avons célébré la sortie de confinement des homes, avec une bande de jeunes!»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

CoronavirusPoint de vue de Claude-Alain Kleiner: «Les enfants? Des héros!»Point de vue de Claude-Alain Kleiner: «Les enfants? Des héros!»

SociétéPoint de vue de Claude-Alain Kleiner: «Belle jeunesse»Point de vue de Claude-Alain Kleiner: «Belle jeunesse»

ÉcolePoint de vue de Claude-Alain Kleiner: «Fausse note»Point de vue de Claude-Alain Kleiner: «Fausse note»

SécuritéAuvernier: pourquoi la police neuchâteloise n’a rien faitAuvernier: pourquoi la police neuchâteloise n’a rien fait

InfractionAuvernier: la police accueillie par des jets de bouteilles au bord du lacAuvernier: la police accueillie par des jets de bouteilles au bord du lac

Top