Points de vue
 05.02.2018, 12:00

Point de vue de Claude-Alain Kleiner: «Ecole: la lutte des classes?»

chargement
L'Ecole devrait engager davantage d'enseignants, selon le pédagogue Claude-Alain Kleiner.

Forum Retrouvez le point de vue des invités de la rédaction. Ces personnalités locales s’expriment sur les sujets les plus divers en lien avec l’actualité. Aujourd'hui, Claude-Alain Kleiner, pédagogue, s’exprime sur les élèves en difficulté à l’école.

Ainsi, à en croire les chiffres, le nombre de classes «spéciales» ne cesse d’augmenter. En cause, les élèves «bep» – besoins éducatifs particuliers – en forte augmentation, que l’on écarte des classes pour les grouper en banlieue scolaire. Piège centrifugeur, contraire à tout esprit républicain. Tout cela malgré une adhésion certes tardive – janvier 2013 - à l’Accord intercantonal sur la pédagogie spécialisée. Depuis lors, le canton en a tellement peu fait qu’il met le corps enseignant en grande difficulté car dans l’impossibilité de gérer les apprentissages et les comportements des élèves.

Il n’est de politique scolaire sans projet de société! Dans l’histoire des démocraties, de tout temps, l’Ecole a adossé son action pédagogique à la construction d’un monde «meilleur». Platon, Aristote, Montaigne et Condorcet ont œuvré dans cette perspective. Plus tard, Jules Ferry en France, Numa Droz à Neuchâtel, ont gravé ces principes dans le marbre de la Constitution, décrétant l’instruction comme un droit, plaçant l’école sur un socle égalitariste, façonnant la nation et le citoyen. Victor Hugo de résumer: «L’école publique, laïque et obligatoire est une des conditions à la démocratie: de la liberté individuelle et sociale.»

Ce fameux «vivre ensemble», il s’agit de le mettre en œuvre. Partout et en tout temps, à l’Ecole d’abord. Il y a donc, aujourd’hui, un côté tragique à voir l’école publique démantelée par une «droite» qui ne s’y intéresse pas et par une gauche qui s’y intéresse mal. Ainsi, plutôt que créer des classes «ghettos» à tout va, ce sont des enseignants qu’il faut engager. Plus de maîtres que de classes, afin d’accompagner les élèves les plus fragiles et difficiles, afin de les maintenir au sein de leurs classes. 

Pour faire rempart au communautarisme et à l’exclusion? L’intégration à tout et à n’importe quel prix!


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

MultinationalesPoint de vue de Marc-André Nardin: «Liberté et responsabilité vont de pair»Point de vue de Marc-André Nardin: «Liberté et responsabilité vont de pair»

ÉconomiePoint de vue de Jean-Pierre Palix: «L’hélicoptère à monnaie passe par le Val-de-Ruz»Point de vue de Jean-Pierre Palix: «L’hélicoptère à monnaie passe par le Val-de-Ruz»

PandémiePoint de vue de Rémy Cosandey: «Créer un fonds de solidarité»Point de vue de Rémy Cosandey: «Créer un fonds de solidarité»

AsilePoint de vue de Pierre Bühler: «C’est bien, mais pas assez!»Point de vue de Pierre Bühler: «C’est bien, mais pas assez!»

DéconfinementPoint de vue de Claude-Alain Kleiner: «Mille excuses, je rentre du lac…»Point de vue de Claude-Alain Kleiner: «Mille excuses, je rentre du lac…»

Top