Points de vue

Juste un peu de solidarité!

chargement

Point de vue Le Grand Conseil neuchâtelois n’a pas voulu que les millionnaires soient imposés davantage. Le théologien Pierre Bühler déplore vivement ce vote.

 21.09.2021, 12:00
Le 31 août dernier, le Grand Conseil neuchâtelois a refusé une motion d’Antoine de Montmollin. Le socialiste proposait d’imposer davantage les millionnaires sur une durée de trois ans.

«Il faut prendre l’argent là où il se trouve, c’est-à-dire chez les pauvres. Bon d’accord, ils n’ont pas beaucoup d’argent, mais il y a beaucoup de pauvres.» Cette boutade célèbre de l’écrivain, journaliste et humoriste français Alphonse Allais (1854-1905) fut illustrée au Grand Conseil neuchâtelois le 31 août dernier.

Une motion du jeune socialiste Antoine de Montmollin proposait qu’on demande aux 3 000 millionnaires du canton, en guise de geste solidaire pour sortir de la crise sanitaire, une contribution fiscale supplémentaire sur trois ans. Elle leur aurait coûté 900 francs par année, donc 2700 francs en tout.

Faut-il dès lors s’étonner que le fossé entre pauvres et riches ne cesse de se creuser?

Immédiatement, les arguments contre cette ponction ont fusé: les riches payent déjà beaucoup; on vient de réformer le système fiscal; on menacerait les investissements nécessaires à l’économie; on ferait partir les riches du canton; etc.

Droite et gauche s’opposaient à égalité, et on risquait le match nul. Les quelques députés du centre pouvaient faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre. C’est le refus qui l’a emporté: à 52 contre 48 voix, le Grand Conseil a décidé de protéger les riches contre cette «agression» indue…

Pourtant, on demandait juste un peu de solidarité. Mais on dirait que la solidarité n’a plus guère de place dans les débats politiques.

Faut-il dès lors s’étonner que le fossé entre pauvres et riches ne cesse de se creuser et que, dans l’un des pays les plus riches du monde, plus de 700 000 personnes vivent sous le seuil de pauvreté? Et les effets de la pandémie, qu’il s’agissait de combattre par la motion, leur ont rendu la vie encore plus difficile.

Alors, j’ai envie d’inverser la boutade d’Alphonse Allais: «Il faut prendre l’argent là où il se trouve, c’est-à-dire chez les riches. Bon d’accord, il n’y a pas beaucoup de riches, mais ils ont beaucoup d’argent.»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Point de vueLa Belle Bleue est une vaste tombeLa Belle Bleue est une vaste tombe

crise migratoireEspagne: un millier de migrants arrivent à Ceuta en une journée, un recordEspagne: un millier de migrants arrivent à Ceuta en une journée, un record

Point de vueSacro-sainte sécurité!Sacro-sainte sécurité!

Sacro-sainte sécurité!

L’époque actuelle est plutôt à la sécurité, déplore le théologien Pierre Bühler. Et de dénoncer les violences infligées...

  10.05.2021 12:00  Points de vue

Top