Des néonicotinoïdes dans les poissons de l’Arc jurassien, selon une étude neuchâteloise

chargement

Environnement Pour son travail de master, une étudiante de l’Université de Neuchâtel a analysé les foies de 184 poissons sauvages de l’Arc jurassien. Dans 74% de ceux-ci, elle a trouvé des traces de néonicotinoïdes, un insecticide à large spectre utilisé en agriculture.

 03.06.2021, 17:24
Premium
Le travail porte sur des poissons sauvages des cours d’eau des cantons de Neuchâtel, Vaud et Jura, ainsi que du lac de Neuchâtel.

Comme les moineaux ou les abeilles, les poissons sauvages de l’Arc jurassien sont contaminés aux néonicotinoïdes. C’est ce que montre un travail de master en biologie menée par une étudiante de l’Université de Neuchâtel, Louise Barbe.

Selon ses analyses, menées sur les foies de poissons sauvages provenant de divers cours d’eau des cantons de Neuchâtel, du Jura...

À lire aussi...

EnvironnementTrop de poison = moins de poissons dans les rivières neuchâteloisesTrop de poison = moins de poissons dans les rivières neuchâteloises

EnvironnementPesticides, eau, mode de vie: les questions soulevées par nos testsPesticides, eau, mode de vie: les questions soulevées par nos tests

EnvironnementDes pesticides dans le corps? 10 volontaires neuchâtelois ont fait le testDes pesticides dans le corps? 10 volontaires neuchâtelois ont fait le test

Top