09.11.2020, 17:00
Lecture: 8min

Ricardo Guadalupe, patron de Hublot: «Je dois beaucoup à Jean-Claude Biver et à la Suisse»

Premium
chargement
Ricardo Guadalupe, CEO d'Hublot, photographié au siège de l'entreprise, à Nyon, en février 2020.

Le grand portrait Il a longtemps vécu dans l’ombre de son mentor, Jean-Claude Biver. Mais aujourd’hui, à 55 ans, Ricardo Guadalupe tient la barre de Hublot comme un vrai capitaine. Il se souvient de son enfance neuchâteloise.

Ceux qui suivent l’actualité du monde horloger savent bien qui est Ricardo Guadalupe. Ils l’ont vu durant plus de 20 ans dans le sillage de Jean-Claude Biver. Dans son ombre diront ceux qui ne voulaient voir en lui qu’un éternel second couteau.

Une réalité qui n’embarrasse pas Ricardo Guadalupe, lequel a su tirer de nombreux enseignements de celle longue période. Tout vient à point à qui sait...

À lire aussi...

EditoHorlogerie: ces nouveaux défis qui bouleversent la région neuchâteloiseHorlogerie: ces nouveaux défis qui bouleversent la région neuchâteloise

Où va l’horlogerieMarques, composants, conception: l'industrie horlogère suisse en 2020Marques, composants, conception: l'industrie horlogère suisse en 2020

Notre dossierLa T-Touch de Tissot: une aventure industrielle qui dure depuis plus de 20 ansLa T-Touch de Tissot: une aventure industrielle qui dure depuis plus de 20 ans

Top