25.11.2020, 17:00

Horlogerie: la Suisse condamnée au luxe?

Premium
chargement
Actuellement, les montres de luxe portent tout le secteur horloger.

Perspectives Avec des volumes revenus à leur niveau de 1946, l’horlogerie suisse connaît sa plus forte contraction depuis 80 ans. Elle s’accompagne, de manière plus profonde, d’un recentrage vers la montre haut de gamme.

«La plus forte contraction annuelle jamais enregistrée au cours des 80 dernières années.» Cette prévision figure en toutes lettres dans le rapport mensuel d’octobre de la Fédération de l’industrie horlogère (FH). Un ton auquel elle ne nous avait pas habitués.

Et pour cause: selon la dernière étude de la banque américaine Morgan Stanley sur l’horlogerie suisse, les volumes d’exportations devraient terminer l’année sur les performances de la branche enregistrées en… 1946. Soit environ...

À lire aussi...

StratégieAcrotec: «Ce qui est pénible, c’est d’être considéré comme une variable d’ajustement»Acrotec: «Ce qui est pénible, c’est d’être considéré comme une variable d’ajustement»

HorlogerieArrigoni-Laufer, sous-traitant horloger: «Seuls les plus combatifs s’en sortiront»Arrigoni-Laufer, sous-traitant horloger: «Seuls les plus combatifs s’en sortiront»

TémoignageLauener: «La culture du secret vient malheureusement compliquer les choses»Lauener: «La culture du secret vient malheureusement compliquer les choses»

Top