A Genève, Watches and Wonders s’est ouvert virtuellement

chargement

Horlogerie Clients et médias ne peuvent plus se rendre au salon de l’horlogerie? Qu’à cela ne tienne, c’est le salon qui vient à eux, grâce à une foule de rendez-vous numériques.

 07.04.2021, 18:58
Premium
Il y a quelques années, Watches and Wonders s'appelait encore le SIHH et on pouvait y croiser des horlogers en vrai.

Depuis aujourd’hui, à Genève, on fait comme si. Comme si le salon Watches and Wonders existait vraiment. Sauf que les clients et les médias sont invités à y participer virtuellement. Honnêtement, c’est plutôt étrange, mais en attendant le retour à une meilleure fortune sanitaire, il faut passer par-là. Comme disent les spécialistes du marketing, «toute expérience client commence désormais...

À lire aussi...

RepliHorlogerie: les exportations ont fléchi de 11% en janvier 2021Horlogerie: les exportations ont fléchi de 11% en janvier 2021

LuxeHorlogerie: les exportations chutent de 22% en 2020, mais ça repart en ChineHorlogerie: les exportations chutent de 22% en 2020, mais ça repart en Chine

HorlogerieSalons horlogers: que vont-ils devenir?Salons horlogers: que vont-ils devenir?

HorlogerieIl n’y aura pas de salon horloger à Bâle au mois de juilletIl n’y aura pas de salon horloger à Bâle au mois de juillet

PerspectivesHorlogerie: la Suisse condamnée au luxe?Horlogerie: la Suisse condamnée au luxe?

Top