Opération marathon

Opération marathon de New York: «Premiers pas…»

chargement

Chronique Notre journaliste Raphaèle Tschoumy a démarré sa préparation au marathon de New York. La course se tiendra le 3 novembre 2019. Suivez ses aventures, tous les deux samedis dans «ArcInfo».

 26.04.2019, 15:14
Pour notre journaliste, les choses ont sérieusement commencé à Nice.

Hasard de vacances, c’est à Nice et sur la promenade des Anglais que j’ai inauguré mes nouvelles baskets. Les ordres étaient clairs: quinze minutes de marche rapide, pour cinq minutes de course, le tout à répéter quatre ou cinq fois.

Pénibilité de l’exercice? Pas de problème pour la marche rapide. Mais n’ayant plus couru depuis mes 16 ans où je pratiquais intensivement l’athlétisme (800 mètres notamment), je l’ai vraiment pilé lors des deux premières séries de cinq minutes de course.

Foulées lourdes, douleurs le long des muscles qui entourent mes tibias, sentiment d’épuisement. Ma seule pensée a été de me dire que j’étais complètement «cinglée» de me lancer dans cette aventure (ce qu’aujourd’hui, je n’exclus pas encore totalement). Mais miracle, mon corps s’est assoupli et m’a permis d’aller au bout de presque quatorze kilomètres le long de la mer.

Mon corps s’est assoupli et m’a permis d’aller au bout de presque quatorze kilomètres le long de la mer.

Retour en Suisse. «Nous avons vingt-sept semaines devant nous jusqu’au marathon de NY», m’explique mon coach Clavien Kuenzi en ce mardi 23 avril. «Jusqu’en août: séances ‘cardio-vasculaires’, ‘musculaires’ et ‘récupération’. Après quoi, on entamera la phase deux: un travail de préparation spécifique au marathon. Ça te va, Raph?». Euh… oui bien sûr…

Sur mon tapis de course en permanente accélération, Clavien m’observe et prend des notes. Fréquence cardiaque, vitesse maximale d’aérobie (pour paramétrer l’intensité des séances d’entraînements), technique de course et enfin analyse de ma récupération.

Les résultats ne lui font pas peur, je suis dans de bonnes fourchettes, comme on dit. Et il n’a pas grand-chose à dire sur ma technique de course. Il me reste donc quelque chose de ma jeunesse. C’est autant de pris sur l’ennemi.

Les entraînements à venir s’intensifient. Renforcement musculaire une fois par semaine avec Clavien. Et trois courses par semaine de 45 à 60 minutes, en alternant toutes les cinq minutes marche et course. Au boulot!

Un projet mené en partenariat avec l’Atelier 71 à Neuchâtel.

 

 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ChroniqueOpération marathon de New York: «Dans quel état suis-je?»Opération marathon de New York: «Dans quel état suis-je?»

Top