NUC
 20.12.2018, 08:09

Une Coupe d'Europe 100% suisse entre le NUC et Schaffhouse

chargement
Martina Halter (3) et au bloc Katerina Holaskova (11) lors du dernier match face à Schaffhouse.

Volleyball Pour avancer en Coupe d’Europe et atteindre les quarts de finales, le NUC doit battre une équipe suisse, celle de Schaffhouse. Match aller ce jeudi soir 20 décembre à la Riveraine (20h).

C’est un huitième de finales en Coupe d’Europe complètement inédit. Il ne rassemble aucune équipe européenne, mais deux équipes suisses: Kanti Schaffhouse et les Neuchâteloises du NUC. Une première dans le volley féminin.

Les deux équipes se connaissent bien. La saison dernière, elles ont joué face à face dans toutes les compétitions ouvertes (championnat, play-offs, Coupe de Suisse). En novembre, le NUC l’a emporté dans le championnat en cours. Elles sont au coude à coude. Même les spécialistes les plus aguerris peinent à avancer un pronostic : ils évoquent sans prendre aucun risque un sage 50-50.

«Le fait que les deux équipes jouent souvent l’une face à l’autre n’offre aucun avantage. Cela gomme juste l’effet surprise d’une équipe étrangère, la plupart du temps nouvelle et inconnue», relève Silvan Zindel, ancien coach technique du NUC devenu responsable de la formation des entraîneurs à niveau national. «Par contre, comme en championnat, les Neuchâteloises ont l’avantage du terrain dans ce premier round. Mieux encore, elles ont eu tout le week-end pour préparer cette rencontre, contrairement à Schaffhouse, qui a non joué et perdu  à Guin». 

Avantage financier

S’il n’y a pas de réel avantage sur le terrain, c’est en coulisse qu’il y en a un : cela ne coûtera presque rien au NUC d’aller jouer à Schaffhouse. «Pour les Coupes d’Europe, on ne reçoit aucun financement des associations de volley, qu’elles soient suisses ou européennes. Et notre match à domicile ne permet en général pas de rembourser notre déplacement», précise la présidente du club Jo Gutknecht.

Exemple avec les deux derniers matches de Coupe d’Europe: jouer face aux Espagnoles de Las Palmas a coûté 2000 francs au club. «On a pu trouver des charters et de hôtels intéressants pour les Canaries. Mais pour l’Ukraine, le voyage creusera un trou bien plus profond».

Les chiffres ne sont pas encore arrêtés, mais ces trois jours ont coûté près de 12'000 francs au NUC. Jamais la Riveraine – même pleine à craquer – n’a la capacité de renflouer cet investissement. Et l’ardoise sera sans doute de 7000 à 8000 francs, selon Joe Gutknecht.

Pas besoin d’avion

Jouer face à Schaffhouse, c’est donc  un avantage financier important. «On ne sait pas encore si nous irons dormir là-bas avant le match du 23 janvier 2019. On verra ça plus tard, mais je n’en suis vraiment pas sûre que cela soit nécessaire. Dans tous les cas, il n‘y aura pas d’avion», enchaîne Joe Gutknecht en rigolant.

De leurs côtés, les filles de Schaffhouse ont choisi de ne rien économiser. Elles ont appliqué les codes des Coupe d’Europe pour venir disputer ce huitième de finales à Neuchâtel. Elles sont arrivées ce mercredi après-midi, alors que d’habitude, pour un matche de championnat, elles arrivent le jour-même. Mais le NUC n’a pas géré leur accueil. Il les a laissé s’organiser seules, contrairement à ce que le club aurait fait si l’équipe européenne du jour était venue d’un autre pays...

Au filet

Les chiffres

4: Le nombre de fois que Kanti Schaffhouse et le NUC vont se rencontrer jusqu’à mi-février. Deux fois en championnat (12 janvier et 10 février). Et deux fois... pour la Coupe d’Europe justement (ce jeudi soir et le 23 janvier)

44: Le nombre de matches disputés par le NUC en Coupe d’Europe depuis neuf ans. 23 victoires, 21 défaites.

350: Le nombre de spectateurs qui a assisté au dernier NUC-Schaffhouse en novembre en championnat. Plus de 1000 pour les deux dernières Coupes d’Europe. Et ce jeudi soir?

A table

Le NUC a l’habitude de poroposer des repas thématiques les soirs de Coupe d’Europe. Après la paëlla espagnole et le «zarzyf» ukrainien (sorte de galette de pommes-de-terre), place à un menu 100% suisse: saucisse à rôtir, röstis, salade sont au programme ce soir à la Riveraine.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

VOLLEYBALLLe NUC «confiné» deux mois en SuisseLe NUC «confiné» deux mois en Suisse

VOLLEYBALLCoupe d'Europe: le NUC est plus fort que les coups du sortCoupe d'Europe: le NUC est plus fort que les coups du sort

VOLLEYBALLFace à Schaffhouse, le NUC poursuit son sans-fauteFace à Schaffhouse, le NUC poursuit son sans-faute

Top