NUC

Licencier une sportive parce qu’elle est enceinte? Au NUC et à la NHA, c’est non!

chargement

Multisports Lara Lugli, ancienne volleyeuse du NUC, a été traînée en justice par un club italien après être tombée enceinte. Dans le canton de Neuchâtel, les sportives d'élite, que ce soit en volley ou en hockey sur glace, n'ont pas à craindre une telle issue.

 25.03.2021, 20:00
Lecture: 4min
Premium
Jo Gutkencht, l'emblématique présidente du NUC. (Photo: archives Lucas Vuitel)

Présidente au long cours du NUC, Jo Gutknecht n’a jamais été confrontée à un cas comme celui vécu par Lara Lugli à Pordenone. L’Italienne, qui a joué au NUC lors de la saison 2013-2014, a été traînée en justice par son ancien club. Celui-ci, après l’avoir licenciée pour être tombèe enceinte, lui demande des dommages et intérêts.

«Une...

À lire aussi...

Cas en justiceUn club italien demande des dommages et intérêts à une ex-joueuse du NUC pour être tombée enceinteUn club italien demande des dommages et intérêts à une ex-joueuse du NUC pour être tombée enceinte

Hockey fémininLa NHA cherche à se renforcer pour la saison prochaineLa NHA cherche à se renforcer pour la saison prochaine

LNA damesPlay-off: au courage, le NUC s'offre le droit de défendre son titrePlay-off: au courage, le NUC s'offre le droit de défendre son titre

Top