Nos balades coup de coeur

Tour du lac de Bienne à vélo, la randonnée idéale de l'été

chargement

BALADE À VÉLO Accessible aux cyclistes les moins chevronnés, le tour du lac de Bienne (43 km quasiment à plat) est une randonnée idéale pour les familles. Mais il propose également une variante aérienne et plus sportive sur la rive nord, en passant par les vignes.

  05.07.2018, 17:47
Tour du lac de Bienne à vélo, la randonnée idéale de l'été

Pour les cyclistes en mode famille ou petit braquet, le tour du lac de Bienne est la randonnée idéale à faire durant l’été.

On le boucle en une demi-journée, pause pique-nique comprise, sur des chemins balisés et accessibles à tous les vélos, au départ du Landeron... ou de partout ailleurs!

Et on peut régulièrement piquer une tête dans l’eau en cas de forte chaleur, voire s’enfiler une glace ou une boisson fraîche le long du parcours. On n’est jamais perdu dans la cambrousse, sauf peut-être sur quelques kilomètres entre Mörigen et Lüscherz. 

Le tracé traditionnel, quasiment plat, épouse les rives du lac sur toute sa circonférence. Du Landeron à Bienne, le chemin est situé entre les voies CFF et les villas bordant le lac, sauf de Gléresse à Douanne. Pour le retour par la rive sud, il suffit de suivre les panneaux «vélos».


Chemin des vignes: un effort pour les jambes, un régal pour les yeux

PATRICK TURUVANI

Alors oui, ça grimpe un peu plus... Trois petits raidillons qui s’enchaînent en montagnes russes au milieu des ceps. Mais c’est tellement plus joli! Entre Gléresse et Bienne, le chemin des vignes, à flanc de coteau (prendre la montée direction Schernelz avant de bifurquer sur les gorges de Douanne), offre une vue saisissante sur le lac de Bienne et l’île Saint-Pierre. On y avale moins de moustiques et certains tronçons ont l’avantage d’être ombragés. Moins fréquenté que le «bordu», on y joue moins des coudes et de la sonnette. Le contraste entre le vert de la vigne et les bleus du lac et du ciel est un vrai régal pour les yeux.

Bienne/Nidau: l’arrêt pique-nique naturel

PATRICK TURUVANI

Rien n’oblige à s’arrêter à Bienne, à l’autre bout du lac, pour faire la pause syndicale. Mais le Strandboden, avec ses espaces verts et sa buvette d’été nichée au bord de l’eau, est une alléchante invitation au farniente, surtout si l’on a déjà choisi de faire le voyage de retour en bateau... Pour les amateurs de coins plus sauvages et moins «tendance», d’autres places de pique-nique et de baignade sont éparpillées le long de la rive sud (comme ici à Nidau). On y trouve de l’ombre, parfois des tables et un foyer pour griller son cervelas et reprendre quelques forces bienvenues.

Barrage de Hagneck: un passage obligé pour qui n’aime pas nager avec un vélo sur le dos

PATRICK TURUVANI

Au milieu de la partie la plus sauvage du parcours, face à la pointe de l’Île Saint-Pierre, le barrage de Hagneck est un passage obligé pour qui n’aime pas nager avec un vélo sur le dos. Mise en service en 2015 après quatre ans de travaux, la nouvelle centrale hydroélectrique  a permis d’augmenter la production de 40% (110 GWh, soit les besoins en électricité de 27'500 ménages). Quand les vannes sont ouvertes, le déferlement de l’eau impressionne les yeux autant que les oreilles. Deux «corridors» permettent aux poissons de remonter du lac au canal. Des panneaux détaillent toutes les espèces nageant dans le «Bielersee».

Cerlier: le tour de l’Île avec retour en bateau, une variante sympa

PATRICK TURUVANI

Le port de Lüscherz vaut le détour. Il offre une vue peu connue sur la côte sud de l’Île Saint-Pierre, avec son ancien cloître et son domaine viticole. Pour les curieux qui veulent observer ça de plus près, il est possible d’aller tourner autour de la pointe de l’Île depuis Cerlier. Moyennant deux précisions: ça rajoute 10km à la boucle, et c’est à éviter les jours de grosse fréquentation. On peut aussi revenir en bateau après avoir visité la chambre de Jean-Jacques Rousseau. Contrairement à La Neuveville et Cerlier, Le Landeron n’est toutefois pas desservi en course régulière.

 

Infos pratiques

  • Distance et dénivelé: 43 km (+85 m) en longeant la rive, 46 km (+300 m) en empruntant le chemin des vignes entre Gléresse et Bienne.
  • Durée: entre 2h30 et 3h30.
  • Le conseil: choisir le sens du parcours afin de pédaler au retour avec le vent dans le dos. On suggère de tourner dans le sens de l’horloge.
  • Le bon plan: la Société de navigation du lac de Bienne dessert les ports de Bienne, Tüscherz, Engelberg, Douanne, Gléresse, La Neuveville, Cerlier et l’embarcadère nord de l’Île Saint-Pierre. Horaires sur lacdebienne.ch.

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Balade à vélo (7)A la découverte du Doubs à vélo par les sentiers forestiersA la découverte du Doubs à vélo par les sentiers forestiers

Balade à vélo (6)Parcours champêtre au coeur du Grand MaraisParcours champêtre au coeur du Grand Marais

BALADE À VÉLO (5)Escapade "fraîcheur" à vélo autour de La Brévine à plus de 1000 m d'altitudeEscapade "fraîcheur" à vélo autour de La Brévine à plus de 1000 m d'altitude

BALADE A VELO (4)Au Val-de-Travers, un parcours en VTT où les fées sont reinesAu Val-de-Travers, un parcours en VTT où les fées sont reines

Balade à vélo (3)Nos balades coup de coeur: Au sommet des cols, la beauté brute du véloNos balades coup de coeur: Au sommet des cols, la beauté brute du vélo

Top