Neuchâtel Xamax FCS
 02.08.2015, 19:53

Sylvio Bernasconi tacle l'ex-futur président de Xamax Daniel Knöpfel

chargement

Sylvio Bernasconi n'a pas changé d'avis: il quittera bien la présidence de Neuchâtel Xamax en fin de saison. L'entrepreneur devrait lever d'ici un mois le voile sur le nom de son «successeur», qui sera comme attendu quelqu'un de son entourage. En attendant, il n'est pas tendre avec Daniel Knöpfel, qui s'est retiré de la course.

Sylvio Bernasconi, où en êtes-vous dans vos démarches concernant la nouvelle présidence?
Eh bien, vous avez bien vu ce qui s'est passé ces dernières semaines. La personne qui était intéressée (ndlr: il s'agit de Daniel Knöpfel) n'a pas réussi à obtenir les fonds nécessaires. C'est dommage, il était bien en photo... Ca oui, cela a donné de jolies photos dans la presse. Mais ça s'est arrêté là ! Il n'avait pas de surface. 

Quelle sévérité !
Ce que je dis est vrai. Il a trouvé comme excuse le retrait des investisseurs avec qui il était en contact. Cela m'a bien fait rire. Des investisseurs, en football ou en hockey, cela n'existe pas. Soit on devient sponsor pour se faire connaître, soit on met de son argent personnel. Cet épisode nous a simplement montré que la place de cette personne restait dans son garage (ndlr: Daniel Knöpfel dirige des garages dans la région). 

Revenons à la question. Où en est le dossier de la présidence?
Je confirme que la solution sera interne, c'est-à-dire que mon successeur sera quelqu'un de proche qui appartient déjà au groupe Bernasconi. Je pense dévoiler mon plan tout prochainement. Disons dans un mois. Mais pour l'heure, nous avons d'autres soucis plus importants... 

Il faut croire que la situation sportive vous touche encore?
Je vais arrêter, oui, mais j'aimerais bien laisser le club en Super League. 

Encore une fois, Xamax lutte pour son maintien. Quelles ont été vos erreurs, cette année encore?
Si je le savais, j'aurais corrigé le tir depuis longtemps. Je ne regrette pas du tout le choix Ollé-Nicolle. Il me semble  vraiment que l'équipe travaille. Je ne comprends pas. /si

Avant Saint-Gall - Xamax

Avant-dernier du classement d'Axpo Super League avec un point d'avance sur St-Gall, Xamax se déplace en Suisse orientale dimanche (16h/27e journée) pleinement conscient de l'enjeu. L'entraîneur Didier Ollé-Nicolle espère toutefois que ses protégés sauront oublier le contexte pour se sublimer.

Le déplacement chez St-Gall (qui reste sur 4 points en 2 matches après une série de 8 défaites et 1 nul) ne tombe pas vraiment au bon moment pour Xamax. Les Neuchâtelois affichent en effet, eux, un trend opposé. Victorieux à la reprise contre Sion, ils ne se sont plus imposés depuis, alignant 6 défaites et 1 nul. «Je suis sûr qu'une victoire nous lancerait dans une bonne série», assène Ollé-Nicolle.

L'entraîneur souhaite que son équipe soit «consciente de l'enjeu mais pas trop, pour ne pas oublier de jouer ce match». Heureux des  dernières prestations de sa formation, le Français appelle de ses voeux le concours d'une réussite qui, estime-t-il, fuit les siens, qui «fait que les poteaux sont plutôt sortants que rentrants en ce moment». 

Dans le vrai?
Battu sans être - et de loin - ridicule chez les Young Boys (3-2), à Bâle (1-0) et contre Zurich (2-1), Xamax manque cruellement d'efficacité devant le but adverse. «C'est avec la confiance notre plus grand problème, explique l'entraîneur. La pire des choses dans le football, c'est quand on sent que tout le monde lâche l'affaire. Ce n'est pas notre cas et je tiens un discours positif à mon équipe car elle travaille dur.»

Et de poursuivre: «Nous avons tenu tête à Bâle et Zurich, les deux meilleures équipes du pays, et avons même pris les choses en mains. Ce sont des signes qui montrent que nous sommes dans le vrai.» Sauf que la vérité du classement est bien différente...

Si malchance et manque de réussite ont effectivement joué de très mauvais tours aux Xamaxiens, ils ne suffisent cependant pas à expliquer entièrement un bilan de 22 points en 26 matches de championnat. Didier Ollé-Nicolle ne peut par ailleurs plus invoquer la difficulté d'arriver en cours de saison et de passer après un collègue, lui qui a eu ses joueurs à disposition durant toute la préparation hivernale. 

Spontanéité
Or, force est de constater que son ratio (18 points en 19 matches) n'est pas franchement plus impressionnant que celui de son prédécesseur Jean-Michel Aeby (4/6). Et que la volonté du Français de bâtir le sauvetage du club autour de la défense n'a pas encore vraiment porté ses fruits: 31 buts concédés en 19 parties de championnat (1,63 de moyenne).

«N'oublions pas que l'équipe est jeune et que plusieurs joueurs  découvrent la Super League, rappelle Ollé-Nicolle. Il faut que ces jeunes s'épanouissent et nous devons les y aider, malgré l'urgence du moment.» Un besoin pressant de points qui ne devrait néanmoins pas pousser le Français vers des grands changements, mais plutôt vers un affinage de la préparation.

«Chacun doit être plus pointu dans son rôle sur le terrain et nous devons être plus spontanés dans la surface adverse, dans le dernier geste. C'est la spontanéité qui va faire la différence.» En espérant, aussi, que la chance décide spontanément d'aider Xamax. /si


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

FOOTBALLFreddy Mveng: «Le derby, un match comme les autres»Freddy Mveng: «Le derby, un match comme les autres»

FOOTBALLSuper League: Freddy Mveng encore privé de derbySuper League: Freddy Mveng encore privé de derby

footballXamax – Lugano 1-1: un point bon pour le moralXamax – Lugano 1-1: un point bon pour le moral

footballXamax – Lugano 1-1: ce qu’il faut retenirXamax – Lugano 1-1: ce qu’il faut retenir

live
Live-tickerSuper League: Xamax et Lugano se neutralisentSuper League: Xamax et Lugano se neutralisent

Top