Neuchâtel Xamax FCS
 02.02.2018, 11:16

Neuchâtel Xamax à l'aube d'un mois décisif

chargement
Mike Gomes se réjouit de repartir à l'assaut du championnat, la promotion en ligne de mire.

Football Les rouge et noir reprennent la compétition ce soir à Vaduz et font face à un mois de février qui pourrait bien s'avérer déterminant sur l'issue du championnat.


Après la pause de Noël et une préparation ponctuée samedi dernier par une défaite encourageante face à Young Boys, Neuchâtel Xamax FCS repart ce soir à l'assaut du championnat avec une seule idée en tête: la promotion en fin de saison. Et s'il reste encore toute une moitié de saison à disputer, le mois de février s'annonce déjà décisif dans la course à la première place. Les rouge et noir auront deux longs déplacements à gérer, Vaduz ce soir et Chiasso le 26 février, tandis qu'ils recevront deux gros morceaux à la Maladière: le FC Aarau et surtout Servette. De leur côté, les Genevois, principal voire unique contradicteur à la promotion, devront se déplacer à Neuchâtel, donc, et également à Schaffhouse et Wohlen, tandis qu'ils recevront Chiasso et Aarau. Ce sera donc un mois de février chargé pour les deux favoris du championnat et lors duquel il sera quasiment impératif aux Servettiens de réduire l'écart, qui se monte actuellement à 11 points.

À l'heure de retrouver la compétition, Michel Decastel fait le bilan sur son effectif, qui n'a pas été bouleversé durant la trêve. «Au premier tour, il y a des joueurs qui n'ont presque pas joué, donc on a prêté deux joueurs, Safet Alic à Bavois et Léo Farine à La Chaux-de-Fonds. Frederico Da Costa et Sonny Escolano sont repartis, et Astor Kilezi va encore effectuer un essai, en Lettonie. Tous les postes sont doublés, donc on a recruté un seul joueur, Marco Delley et on a récupéré Dilan Qela. Bruno Mota ? Rien n'est fait, mais c'est un joueur intéressant.»

Pas de pression supplémentaire

De son côté, Mike Gomes trépigne d'impatience de reprendre le championnat. «On se réjouit, parce que c'était assez long, on a beaucoup travaillé et on veut voir où on en est par rapport aux autres. Au niveau du jeu, on sait où on en est, on a vu pendant la préparation que tout le monde était concerné.» Néanmoins, le latéral ne ressent pas de pression supplémentaire. «On n'a pas plus de pression en étant le «chassé» que le «chasseur». Comme les autres années, on va essayer de gagner le plus de matchs possible, donc pour l'instant, on pense seulement à faire des points sur les premiers matchs. On va essayer de suivre l'exemple de Zurich la saison précédente: quand on gagnait, ils gagnaient aussi et on ne pouvait jamais espérer revenir.»

Premier adversaire de l'année pour Xamax, le FC Vaduz, décevant 4e du classement à déjà 20 points des rouge et noir. «Vaduz, c'est une belle équipe, ils n'ont pas réalisé le premier tour qu'ils devaient faire avec leur équipe. La plupart ont joué en Super League et ils sauront profiter de nos erreurs si on en fait. Lors du 5-0 de la dernière fois, tout nous avait réussi. De plus, durant la trêve, même s'ils ont perdu leur attaquant Türkes, ils ont récupéré Coulibaly et Gajic, qui étaient blessés»,commente Michel Decastel, qui se veut méfiant malgré la claque infligée aux Liechtensteinois lors de leur dernière confrontation. De son côté, le coach xamaxien doit effectuer des choix puisque seul Arbenit Xhemajli ne sera pas apte à jouer.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

footballHenchoz de retour à Xamax: réactions de joueursHenchoz de retour à Xamax: réactions de joueurs

FootballHenchoz ne récupère pas un Xamax à la rueHenchoz ne récupère pas un Xamax à la rue

FootballXamax: «C’est l’histoire d’une histoire», le commentaire d’Emile PerrinXamax: «C’est l’histoire d’une histoire», le commentaire d’Emile Perrin

footballXamax: Jean-François Collet explique le changement de coachXamax: Jean-François Collet explique le changement de coach

FootballNeuchâtel Xamax: Magnin viré, Henchoz revient pour sauver les «rouge et noir»Neuchâtel Xamax: Magnin viré, Henchoz revient pour sauver les «rouge et noir»

Top