Neuchâtel Xamax FCS
  31.08.2009, 09:09

La trouvaille du désert

chargement
Par EMILE PERRIN

Depuis le début de la saison, Omar Ismaeel rallie bon nombre de suffrages. Le défenseur bahreini de Neuchâtel Xamax au parcours atypique entend bien faire encore mieux. Et ce, dès ce soir au Letzigrund face à Grasshopper (19h45).

Après sept matches de championnat - disputés intégralement à huit minutes près - Omar Ismaeel (22 ans depuis le 1er janvier) est assurément la trouvaille xamaxienne de ce début de saison avec Mario Gavranovic. «Tout est nouveau pour moi», glisse le défenseur bahreini. «Je savais que ce ne serait pas facile, mais je me suis vite adapté en travaillant très dur.» Et ça paie. «J'ai dû beaucoup gagner en puissance, car le championnat de Suisse est très relevé et les adversaires bien plus costauds qu'au Bahrein», continue celui qui a remporté les quatre derniers titres de son championnat national avec son ancien club, Al Muharraq.

Mais, avant d'atterrir au Bahreïn, puis à Neuchâtel, la trajectoire d'Omar Ismaeel sort de l'ordinaire. C'est en effet grâce à son agent Abdel Zeaf que le nouveau No 15 de la Maladière a pu quitter son Tchad natal. «Un jour, un de mes amis, pilote dans l'Armée française en mission au Tchad, m'a parlé de lui. Il a vivement insisté pour que je vienne le voir.» Et Abdel Zeaf y est allé, dans un endroit reculé. «C'était le désert. Il n'y avait pas le moindre hôtel dans la région, je dormais dans la caserne de l'armée», se souvient l'agent, qui a laissé une année au jeune Omar avant de le prendre sous son aile.

«Quand il avait 15 ans, je l'ai amené clandestinement et par voie terrestre jusqu'à Abou Dabi. Aux Emirats arabes unis, les procédures de naturalisation prennent trop de temps. Omar avait besoin d'un passeport et c'est pour cela que je me suis tourné vers le Prince du Bahreïn, qui prend en charge la famille d'Omar.»

«Je ne remercierai jamais assez Abdel», lance d'emblée Omar Ismaeel. «En restant au Tchad, il m'aurait été impossible de faire carrière», révèle celui qui, avec son coéquipier Baba Fatadi, est le deuxième footballeur bahreini à faire le grand saut vers l'Europe après l'attaquant Jaycee John Okwunwanne, qui évolue à Mouscron (Belgique) depuis une saison. «J'espère que nous parviendrons à convaincre les sceptiques», continue sobrement Omar Ismaeel. «Je veux prouver que le Bahre¨¨in dispose de bons footballeurs.»

Un peu dépaysé à son arrivée, Omar Ismaeel s'est vite adapté à sa nouvelle vie. «Oui, ma famille me manque (réd: il est l'aîné d'une fratrie de 11 enfants, 6 garçons et 5 filles). Mais je me suis vite fait des amis, avec qui je peux découvrir pas à pas cette belle région et les gens très sympathiques de Neuchâtel», continue celui qui s'est établi à deux pas du stade de la Maladière.

Déjà très en forme, le Bahreini a de l'ambition. «J'espère évidemment évoluer un jour dans un grand championnat, mais pour l'instant je veux réaliser de grandes choses avec Neuchâtel Xamax. Nous pouvons viser l'une des deux premières places. Il faut oublier les points que nous avons égarés en ce début de saison. Nous détestons tous perdre et allons nous battre de tout notre cœur», avoue ce musulman pour qui le ramadan «ne pose aucun problème, comme le prouve ma prestation contre Bâle».

Omar Ismaeel est donc heureux dans ce Neuchâtel qu'il découvre encore. «En arrivant, la Suisse se résumait aux montagnes, aux banques et à Roger Federer», confie-t-il encore. «Pour l'instant tout se passe bien et les conditions sont parfaites», termine celui qui ne sait pas trop à quoi s'attendre dans les prochains mois. «Je m'adapterai quand le froid et la neige arriveront.» /EPE

A quatre matches de l'Afrique du Sud

Demain matin, Omar Ismaeel et Baba Fatadi prendront l'avion pour Manama, capitale du Bahreïn afin d'y rejoindre leur équipe nationale. Au menu, deux matches de barrage contre l'Arabie Saoudite samedi 5 et mercredi 9 septembre. Le vainqueur de cette double confrontation se mesurera ensuite à la Nouvelle-Zélande pour décrocher un ticket pour la Coupe du monde sud-africaine de l'année prochaine.

Avec déjà une quarantaine de sélections à son compteur, Omar Ismaeel n'est pas le dernier venu en sélection. «J'ai aussi disputé quelques rencontres avec l'équipe olympique et l'équipe nationale de beach-soccer», révèle-t-il, les yeux illuminés à l'idée de disputer une éventuelle phase finale de Coupe du monde. «Nous voulons évidemment y aller», relance Omar Ismaeel. «L'Arabie Saoudite a déjà pris part à quatre phases finales. Nous ne sommes pas favoris de cette double confrontation, mais tout est possible dans le football. La recette n'est pas compliquée: nous devrons livrer deux matches très solides pour que nous puissions continuer à rêver de cette qualification.» /epe

Sur la route du Letzigrund

Joli coup de pub
Depuis son match à Lucerne, Neuchâtel Xamax fait parler de lui «grâce» à son nouveau jeu de maillots verts, qu'il a également porté à Aarau. Sa couleur ne fait pas forcément que des heureux, mais elle a aussi le mérite de ne pas laisser indifférent. «Notre équipementier voulait réaliser un coup marketing. Force est d'admettre que c'est réussi. On parle de Neuchâtel Xamax», se félicitait le directeur administratif Philippe Salvi. «Il faut préciser qu'il s'agit de notre troisième tenue», précisait le directeur technique Paolo Urfer. «Et que dire du maillot jaune que Bâle portait dimanche dernier?» Sans en faire tout un plat, Pierre-André Schürmann se demandait, lui, pourquoi l'arbitre n'avait pas laissé son équipe évoluer en blanc à Lucerne, qui joue en bleu...

Brown restera
Pour mettre définitivement fin aux rumeurs, Paolo Urfer tenait à préciser que Ideye Brown «sera Xamaxien jusqu'au terme de la saison». «Nous n'avons pas reçu la moindre offre concrète et, de toute manière, il ne partira pas», livrait le directeur technique. «Il est en train de réaliser d'énormes progrès depuis le début de la saison. Il est en passe de devenir le meilleur attaquant du championnat. Et nous n'allons pas le laisser partir avant que sa progression soit terminée.» Sous contrat jusqu'en 2012, le Nigérian pourrait déjà se voir proposer une prolongation à la trêve. «Nous nous poserons la question à Noël», terminait Paolo Urfer.

Pour la bonne cause
Comme chaque année, le Lions Club est à l'initiative d'une bonne cause. «Les sections de Berne et Neuchâtel ont acheté 1000 places à 45 francs pour la venue de Young Boys (réd: le 13 septembre), soit 10 fr. de plus que le prix habituel. Cette somme supplémentaire sera reversée à association Sight-First, qui a pour but de redonner la vue à des enfants africains», révélait Philippe Salvi. Ces billets sont disponibles au 032 846 17 46 ou à cb@dentaltechnique.com. L'an dernier, à l'occasion de la venue de Sion, les 1000 billets avaient trouvé preneur. Par ailleurs, Philippe Salvi tenait à exhorter le public à se déplacer pour la venue des Bernois. «Nous avons été déçus par l'affluence contre Bâle (réd: 7323 spectateurs). «C'était la fin des vacances et l'équipe avait tout fait pour que les gens se déplacent. Nous aussi, puisque les faveurs sont à nouveau disponibles les jours de matches», précisait encore le directeur administratif. /epe

TAC-TIC avec Pierre-André Schürmann

GRASSHOPPER - NEUCHÂTEL XAMAX

Encore en voyage
Pour la cinquième fois de la saison en huit parties, Neuchâtel Xamax se déplacera. Avec cinq points récoltés jusqu'ici hors de leur Maladière, les «rouge et noir» figurent au deuxième rang de ce classement spécifique. En déplacement, ils restent sur une probante victoire 4-0 à Aarau. «La rencontre du Brügglifeld offre du vécu à ce groupe», se félicite Pierre-André Schürmann. «Toutes les expériences sont profitables pour ce groupe.» Déplacement ou non, le Valaisan ne fait pas de mystères quant aux objectifs de sa troupe. «Tous nos matches peuvent nous servir de référence», relance-t-il. «Nous avons prouvé que nous pouvions réaliser de belles choses. A chacune de nos sorties nous aurions pu engranger les trois points.»

L'effectif
Pour sa première visite de la saison au Letzigrund, Pierre-André Schürmann doit toujours composer sans Geiger (convalescent) ni Rossi (qui a besoin de temps de jeu et qui a évolué durant 90 minutes samedi avec les M21). En plus de cela, le boss devra se passer des services de Niasse, Besle et Gavranovic, suspendus. «Cela donnera l'occasion à trois autres joueurs de se montrer», livre simplement Pierre-André Schürmann. «Nous avons encore du travail pour que tous les postes soient doublés. Mais le groupe répond bien et les joueurs qui remplaceront les suspendus ont déjà travaillé avec les autres. Je ne me fais pas de souci en ce qui concerne les automatismes. Je dispose de quelques options pour remplacer les trois suspendus.»

L'état d'esprit
Les deux points perdus face à Bâle à la 89e minute ont laissé des traces, et pas seulement en termes de suspensions. «Quand on gagne 2-1, le match doit nous revenir. Cette équipe est jeune, mais elle doit vite apprendre», glisse Pierre-André Schürmann. Même si l'arbitrage fut pour le moins discutable, les «rouge et noir» devraient retenir certaines leçons. «Nous devons tout simplement nous montrer plus conséquents dans la gestion de nos émotions», relance l'homme fort de la Maladière. «Il faut accepter les décisions et gérer les matches sans faire preuve de naïveté.» /epe

Super League

Aarau - Zurich 1-1
Lucerne - Saint-Gall 3-1
Bâle - Young Boys 1-2
Sion - Bellinzone 3-1

Ce soir, 19.45: Grasshopper - Neuchâtel Xamax

Classement:
1. Young Boys 8 7 1 0 20-8 22
2. Lucerne 8 4 1 3 12-14 13
3. Zurich 8 3 3 2 16-12 12
4. Saint-Gall 8 3 3 2 10-8 12
5. Sion 8 3 2 3 16-15 11
6. NE Xamax 7 2 3 2 13-9 9
7. Bâle 8 2 3 3 10-13 9
8. Grasshopper 7 2 1 4 8-10 7
9. Bellinzone 8 1 3 4 11-16 6
10. Aarau 8 1 2 5 5-16 5

Samedi 12 septembre. 17h45: Saint-Gall - Sion. Zurich - Grasshopper.
Dimanche 13 septembre. 16h00: Aarau - Lucerne. Bellinzone - Bâle. Neuchâtel Xamax - Young Boys.

Buteurs: 1. Doumbia (Young Boys, +1) 7. 2. Brown (Neuchâtel Xamax), Gavranovic (Neuchâtel Xamax), Lustrinelli (Bellinzone, +1) et Mpenza (Sion, +1) 5. 6. Costanzo (Saint-Gall) et Ianu (Lucerne, +1) 4. 8. Degen (Young Boys), Frei (Bâle, +1), Hassli (Zurich), Marin (Sion, +2), Marco Schneuwly (Young Boys), Streller (Bâle), Vonlanthen (Zurich), Yakin (Lucerne, +1) et Yapi (Young Boys) 3.


Bâle - Young Boys 1-2 (1-0)
Parc Saint-Jacques: 27 087 spectateurs.
Arbitre: Bertolini.
Buts: 6e Frei 1-0. 75e Doumbia 1-1. 91e Marco Schneuwly 1-2.
Bâle: Costanzo; Sahin, Cabral, Cagdas, Safari; Carlitos (64e Shaqiri), Huggel, Da Silva (46e Gelabert), Chipperfield (83e Almerares); Frei, Streller.
Young Boys: Wölfli; Ghezal, Dudar, Affolter; Sutter (83e Liechti), Hochstrasser (67e Christian Schneuwly), Yapi, Degen; Doumbia, Regazzoni, Marco Schneuwly (90e Mardassi).

Lucerne - Saint-Gall 3-1 (1-1)
Gersag, Emmenbrücke: 7813 spectateurs.
Arbitre: Busacca.
Buts: 28e Frick 0-1. 43e Yakin 1-1. 63e Ianu 2-1. 80e Kukeli 3-1.
Lucerne: Zibung; Zverotic, Seoane (36e Wiss), Veskovac, Lustenberger; Renggli (86e Etter), Kukeli, Ferreira; Yakin; Frimpong (64e Paiva), Ianu.
Saint-Gall: Lopar; Zellweger (81e Hämmerli), Koubsky, Schenkel, Fernando; Zé Vitor, Ciccone, Costanzo, Nushi (64 Pa Modou); Frick, Merenda (56e Caceres).
Notes: 27e, tête de Merenda sur le poteau. 42e, but de Ianu annulé pour faute de main. 54e, expulsion de Zé Vitor (geste revanchard). 92e, tête de Lustenberger sur le poteau.

Aarau - Zurich 1-1 (1-0)
Brügglifeld: 5600 spectateurs.
Arbitre: Grossen.
Buts: 23e Stojkov 1-0. 50e Stahel 1-1.
Aarau: Benito; Rapisarda, Aquaro, Stoll, Elmer; Marazzi, Bastida, Polverino, Lang (66e Ionita); Burki; Stojkov (73e Lehtinen).
Zurich: Leoni; Stahel (77e Margairaz), Tihinen, Rochat, Koch; Aegerter, Gajic, Vonlanthen, Abdi, Djuric (68e Alphonse); Hassli (22e Nikci).
Notes: 58e, expulsion d'Aquaro (deuxième avertissement).

Sion - Bellinzone 3-1 (2-1)
Tourbillon: 9900 spectateurs.
Arbitre: Bieri.
Buts: 12e Lustrinelli 0-1. 29e Marin 1-1. 39e Mpenza (penalty) 2-1. 50e Marin 3-1.
Sion: Vanins; Yusuf (22e Fermino), Alioui, Nwaneri, Bühler; Serey Die, Mitreski; Marin (75e Adeshina), Obradovic, Paito; Mpenza (81e Dabo).
Bellinzone: Zotti; Mehmeti, Lima, Mangiarratti, Thiesson; Ciaramitaro (72e Russotto), La Rocca (77e Ciarrocchi); Feltscher (72e Sermeter), Hima, Gashi; Lustrinelli.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Challenge LeagueStéphane Henchoz avant Xamax – Wil: «On sent que le travail commence à porter ses fruits»Stéphane Henchoz avant Xamax – Wil: «On sent que le travail commence à porter ses fruits»

PortraitXamax: Louis Mafouta, le travail sinon rienXamax: Louis Mafouta, le travail sinon rien

Challenge LeagueFootball: vainqueur de GC, Xamax est en train de trouver la bonne carburationFootball: vainqueur de GC, Xamax est en train de trouver la bonne carburation

Challenge LeagueXamax face au favori Grasshopper à la MaladièreXamax face au favori Grasshopper à la Maladière

FOOTBALLXamax: le parcours rocambolesque de Migjen BashaXamax: le parcours rocambolesque de Migjen Basha

Top