Neuchâtel Xamax FCS
 02.08.2015, 19:42

L'envol de Mangane

chargement
Par EMANUELE SARACENO

Kader Mangane a porté pendant six ans le maillot de Neuchâtel Xamax avant de prendre la direction de la France, via Berne. A 27 ans, le Sénégalais, capitaine de Rennes, a atteint sa maturité, sur le terrain comme dans la vie.

Kader Mangane arrive bien en avance au rendez-vous fix?. ?On pense que les Africains sont toujours en retard. Ce n'est pas mon cas. A Rennes, je suis au stade syst?matiquement une demi-heure avant le d?but de l'entra?nement.?

Le S?n?galais sourit en lan?ant un regard complice ? Mouhammed Basse, son compatriote et ami, professeur ? Neuch?tel, qui l'a invit? pour quelques jours durant les f?tes. ?Bon d'accord, ? Dakar, je ne suis jamais ? l'heure. Mais c'est ? cause du trafic...? Il ?clate de rire: ?La circulation sert comme excuse pour tout au S?n?gal. Si un mari rentre tard apr?s avoir tromp? sa femme, il dira que c'est le trafic!?

Le g?ant (1m90) est de bonne humeur, d?tendu. Il a grandi, gagn? en s?r?nit?, en assurance. Tout en sirotant un chocolat chaud, il en explique les raisons.

Kader, tout se passe pour le mieux pour vous ? Rennes...

Je ne peux pas me plaindre. Nous occupons la deuxi?me place du classement ex ?quo et je prends beaucoup de plaisir ? jouer. Je m'?clate. Il faudra confirmer lors de la deuxi?me partie du championnat, ce que nous n'avons pas su faire par le pass?

Le quotidien ?L'Equipe? vous a m?me ins?r? dans le onze id?al du premier tour, au poste de d?fenseur central. Or, ? Xamax, on vous connaissait plut?t milieu de terrain...

En fait, je me sens plus ? l'aise en d?fense, plus confortable, plus serein. J'ai une meilleure vision du jeu, je peux lancer les premiers ballons.

Qui est-ce qui a lanc? la transformation?

Lors de mon ann?e ? Lens, ? l'occasion d'un match contre l'OM Jean-Pierre Papin (r?d: entra?neur des Nordistes ? l'?poque) ?tait emprunt? en raison de plusieurs absences en d?fense. Je lui ai dit que je pouvais tenir ce poste. Cela s'est bien pass? et, progressivement, c'est devenu ma place de pr?dilection. Et celle ? laquelle mes entra?neurs me font confiance.

A Rennes, vous ?tes le capitaine. Un honneur?

Et une belle responsabilit?. Mais cela me motive encore davantage, j'essaie de montrer l'exemple tous les jours ? l'entra?nement. Je d?teste perdre, m?me lors des petits jeux.

Il y a bient?t deux ans, pourtant, vous ?tiez presque vu comme un pestif?r? apr?s avoir cass? la jambe ? Jonathan Lacourt...

Cet ?pisode m'a beaucoup affect?. Ce d'autant que Jonathan ?tait un ami, on a grandi ensemble au centre de formation de Lens. C'?tait vraiment un accident, m?me si je reconnais que mon tacle ?tait dangereux. J'ai ?t? suspendu deux mois, j'ai servi d'exemple. La saison suivante, j'ai senti que les arbitres m'avaient dans le collimateur. J'ai dout?. Puis je me suis dit qu'il fallait passer outre, jouer comme je sais le faire et ne pas tout le temps penser ? cela. Aujourd'hui, Rennes a la meilleure d?fense de Ligue 1.

Quelles sont les principales diff?rences entre la Ligue 1 et la Super League?

Les structures sont plus professionnelles en France. Le joueur ne se concentre que sur le football, le club s'occupe du reste. J'avais d?j? senti une diff?rence au niveau de l'organisation entre Xamax et Young Boys. Et puis, il y a une vraie exigence de performance. Le public est passionn?. Plus de 100 personnes assistent r?guli?rement ? nos entra?nements.

Et sur le plan du jeu?

Il y a davantage de tactique et d'engagement physique.

Comment se passe la vie en Bretagne?

?La pluie ne tombe que sur les cons?, r?cite un dicton local, pour signifier qu'il faut toujours avoir un parapluie avec soi ? Rennes. Mis ? part cela, la vie est belle avec mon ?pouse et ma petite fille de trois ans.

Vous avez tr?s bien g?r? votre carri?re. A 27 ans, ?tes-vous pr?t ? franchir un palier suppl?mentaire?

Je me sens bien ? Rennes, o? j'ai un contrat jusqu'en 2013. Maintenant, il est dans ma nature de toujours vouloir progresser, mais sans br?ler les ?tapes. A Rennes, j'ai c?toy? Julian Esteban. Un jeune p?tri de talent, mais qui a quitt? la Suisse trop t?t. Le saut de la Challenge League ? la Ligue 1 ?tait trop grand et, aujourd'hui, il est revenu en Suisse (r?d: ? Servette).

En 2007, Xamax n'a touch? que 250 000 francs pour votre transfert ? YB. Quelques semaines plus tard, Lens versait quatre millions aux Bernois pour votre transfert. C'?tait pr?m?dit? de votre part?

Je n'y ?tais absolument pour rien. J'avais renouvel? mon contrat avec Xamax, mais avec une clause lib?ratoire que YB a pay?e. J'avais sign? pour trois ans ? Berne, je pensais y rester. Puis, Guy Roux (r?d: ? l'?poque entra?neur de Lens) est venu me voir: ?Je te suis depuis plusieurs ann?es. Avant, tu n'?tais pas pr?t. Aujourd'hui, tu es en mesure de jouer en Ligue 1?, m'a-t-il dit. J'ai ?t? touch? par sa confiance et YB, ?tant donn? la somme propos?e, m'a laiss? partir sans probl?me. Si Xamax avait davantage cru en mes qualit?s, il aurait pu r?aliser une meilleure op?ration financi?re... /ESA

«Walter Gagg serait un excellent président de Xamax»

En six saisons à Neuchâtel (de 2001 à 2007), où il a également porté le brassard de capitaine, Kader Mangane (photo David Marchon) s'est fait de nombreux amis. Chaque fois qu'il revient les voir, il se rend compte que sa popularité est intacte. Les gens l'arrêtent dans la rue, lui demandent de ses nouvelles. Et pas seulement les simples quidams. Ainsi, pendant l'interview dans un hôtel de la ville, la conseillère nationale Sylvie Perrinjaquet est venue le saluer.

«Je suis content d'avoir laissé une bonne image de moi. Je suis très touché quand je vois des Neuchâtelois qui font le déplacement jusqu'à Rennes pour assister à mes matches. Ces attaches particulières avec Neuchâtel et Xamax, le club qui m'a permis de prendre mon envol, perdureront.»

Toujours en contact avec plusieurs de ses anciens coéquipiers, dont «Jeff» Bedenik, Kader Mangane n'est pas étonné des difficultés chroniques du club à s'installer dans l'élite. «Pour progresser, il faut de la continuité. Or, à Xamax, les entraîneurs changent sans cesse. Il n'y a pas de véritable ligne de conduite.»

En six ans, Kader Mangane a aussi vu défiler quelques dirigeants: «J'ai connu Alain Pedretti, Freddy Rumo, Gilbert Facchinetti et, bien entendu, Sylvio Bernasconi. Tous ont un caractère et une manière d'agir différents.» Au sujet du président actuel, s'il lui reconnaît le mérite d'avoir sauvé le club sur le plan financier, le défenseur lui reproche un manque de communication. «Certaines de ses critiques, de ses sorties dans la presse, ont fait du mal aux joueurs. Parfois, on ne se sentait pas soutenus.»

Mais, en mars, un nouveau président sera élu. «J'ai appris que Walter Gagg est candidat. Je le connais bien. Il s'agit d'un véritable expert en football, il sait être proche des joueurs. Si c'est lui qui prend la succession de Sylvio Bernasconi, il y a un réel espoir que s'installe une continuité bénéfique au sein du club. Oui, Walter Gagg serait un excellent président de Xamax.» /esa

Un Sénégal compétitif

En parallèle avec sa progression dans le championnat de France, Kader Mangane s'est également imposé au sein de l'équipe du Sénégal. Une formation en laquelle le défenseur croit très fort. «Nous disposons d'une génération de qualité. Par exemple, en défense centrale, j'ai la concurrence de Diawara et Diakité, titulaires respectivement à l'OM et à Lyon. Et en attaque, c'est la même chose avec Niang (réd: Fenerbahçe, ex-OM), Sow (réd: Lille, meilleur buteur de Ligue 1, ex-coéquipier de Mangane à Rennes) ou encore Demba Cissé (réd: Freiburg, deuxième buteur de Bundesliga).» Pourtant, malgré tout ce talent, le Sénégal ne s'est pas qualifié pour le Mondial sud-africain. «La raison en est simple: chacun jouait seulement pour lui, voulait faire sa star. L'état d'esprit était déplorable.»

Les choses ont changé avec l'arrivée d'Amara Traoré - un des joueurs ayant pris part au Mondial 2002 où le Sénégal avait atteint les quarts de finale - au poste de sélectionneur. «Il nous a fait comprendre qu'on peut écrire l'histoire si on pense à l'équipe et au pays.» Les premiers résultats sont encourageants, le Sénégal devançant le Cameroun dans son groupe de qualification pour la Coupe d'Afrique 2012. «L'équipe est même plus forte que celle de 2002», s'enthousiasme Mouhammed Basse, l'ami Neuchâtelois de Kader Mangane. Mais ce dernier garde les pieds sur terre: «Nous n'avons encore rien accompli. Il faudra démontrer notre potentiel sur le terrain.» /esa


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Promotion LeaguePietro Di Nardo a quitté Xamax pour de nouveaux défis à YverdonPietro Di Nardo a quitté Xamax pour de nouveaux défis à Yverdon

footballXamax: un point bon à prendre à ZurichXamax: un point bon à prendre à Zurich

footballZurich – Xamax 1-1: ce qu’il faut retenirZurich – Xamax 1-1: ce qu’il faut retenir

FootballXamax: Maren Haile-Selassie, de la rue à la MaladièreXamax: Maren Haile-Selassie, de la rue à la Maladière

SUPER LEAGUEFootball: Zurich en crise contre un Xamax revigoréFootball: Zurich en crise contre un Xamax revigoré

Top