Neuchâtel Xamax FCS
 02.08.2015, 19:44

Federico Almerares a rejoint ses coéquipiers à Tenero

chargement
Par tenero / emile perrin

Federico Almerares est arrivé. L'Italo-Argentin a rejoint ses coéquipiers hier. C'est en fin d'après-midi que le nouveau No 10 de la Maladière a débarqué sous le soleil de Tenero, conduit par le directeur sportif Paolo Urfer. Alors que ses nouveaux coéquipiers profitaient d'une demi-journée de repos bien méritée, le nouvel attaquant «rouge et noir» a eu droit à une séance d'entraînement «privée» après avoir fait la connaissance de Didier Ollé-Nicolle.

Le technicien français se félicitait du joli coup réussi avec l'engagement du désormais ex-Bâlois. «Dix jours après mon arrivée, j'ai estimé que nous avions besoin de deux, voire trois éléments pour compléter l'effectif. J'avais émis le souhait de recruter un vrai No 9», souffle Didier Ollé-Nicolle. Le boss de la Maladière est donc heureux que l'affaire se soit concrétisée, surtout que ce n'était pas gagné d'avance. «Cela fait deux mois que nous étions sur le coup. Nous avions un temps pensé que son transfert ne serait pas possible, puis une brèche s'est ouverte avec Bâle et nous nous y sommes engouffrés.»

Si Federico Almerares a choisi Neuchâtel Xamax, force est d'admettre que Marcos Gelabert n'y est pas étranger. «Nous avons toujours gardé contact», assure le milieu de terrain, arrivé à Neuchâtel en début de saison. «Xamax est le club idéal pour qu'il poursuive sa progression. Je n'ai pas eu à le convaincre, je lui ai juste assuré que Neuchâtel travaille avec sérieux et qu'il y avait la chance de jouer plus qu'à Bâle. Il a pris la bonne décision», reprend encore son compatriote. «La présence de Marcos n'est certainement pas étrangère à son arrivée. Le transfert de Federico est surtout un signe positif. D'autres clubs le voulaient, Bâle ne désirait pas le lâcher et il est finalement venu chez nous», se félicite encore Didier Ollé-Nicolle.

Et le Français de poursuivre. «Il possède le profil type de l'attaquant que nous recherchions. Il est athlétique, capable de nous apporter l'efficacité qui nous a manqué jusqu'ici. Nous nous procurons beaucoup d'occasions, mais nous avons souvent mal maîtrisé les tournants des matches à cause d'un manque de concrétisation.» L'arrivée de Federico Almerares devrait faire du bien à tout le groupe xamaxien. «Il vient avec son expérience bâloise, il a disputé la Ligue des champions», relance Didier Ollé-Nicolle. «Federico est un athlète, il est dans la force de l'âge (réd: il fêtera ses 26 ans le 2 mai prochain), il connaît le championnat de Suisse et il a faim de jeu.» Et il offre surtout des alternatives au coach. «Gohou est actuellement blessé, mais il pourrait très bien évoluer à ses côtés dans un 4-4-2. Et Fausto réalise d'intéressants progrès.»

Avec aussi l'arrivée du défenseur Sander Keller, le mercato xamaxien est réussi, même si Didier Ollé-Nicolle ne cracherait pas sur un deuxième renfort offensif, tout en étant «conscient des impératifs économiques». 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Super LeagueXamax gagne à Sion le derby qu'il ne voulait pas perdreXamax gagne à Sion le derby qu'il ne voulait pas perdre

Super LeagueSion – Xamax 1-2: ce qu’il faut retenirSion – Xamax 1-2: ce qu’il faut retenir

Super LeagueFootball: plus qu’un derby pour Xamax à TourbillonFootball: plus qu’un derby pour Xamax à Tourbillon

Super LeagueBattu par Lucerne, Xamax se retrouve en situation d'urgenceBattu par Lucerne, Xamax se retrouve en situation d'urgence

FOOTBALLXamax - Lucerne 0-1: ce qu’il faut retenir du match en trois pointsXamax - Lucerne 0-1: ce qu’il faut retenir du match en trois points

Top