Neuchâtel Xamax FCS
 30.11.2018, 21:02

Avant Lugano – Xamax: trouver le bon équilibre

chargement
L’importance de l’enjeu n’échappe pas à Charles Doudin et ses coéquipiers.

FOOTBALL Neuchâtel Xamax FCS se rend dimanche à Lugano (16 heures) pour un match capital. Les «rouge et noir» devront continuer sur leur lancée offensive et retrouver une solidité défensive.

La simple lecture du classement suffit pour se rendre compte de l’importance que revêt le déplacement de Neuchâtel Xamax FCS dimanche à Lugano (16 heures), puisque les «rouge et noir», qui ferment la marche, comptent quatre points de retard sur les Tessinois.

«En termes de pression, c’est du 50-50», explique Michel Decastel. «Si nous perdons, nous serons largués. Si nous gagnons, nous revenons à une unité.»

Voilà pour l’enjeu. Pour éviter de revenir avec une nouvelle désillusion dans leurs bagages, les Neuchâtelois peuvent toutefois s’appuyer sur des points positifs tirés du match nul concédé le week-end dernier face à Zurich (3-3). «Nous sommes conscients de la situation», entame Charles Doudin. «Mais si nous livrons une prestation du même acabit que contre Zurich, nous avons de bonnes chances de ramener un résultat. Nous avons été solides en première période et, même si nous encaissons des buts, le contenu de notre deuxième période était bon. Pour la première fois, nous avons été constants sur quasiment la totalité du match.»

C’est bien sur ce point-là que les Xamaxiens doivent continuer à travailler pour retrouver les joies de la victoire. Ce qui ne leur est plus arrivé depuis le 26 septembre et un succès acquis contre… Lugano (2-1). «Nous devons reproduire ce type de prestation», reprend Michel Decastel, qui garde aussi en tête le huitième de finale de Coupe disputé le 31 octobre au Cornaredo (perdu 3-1 après prolongations). «Nous avions livré un bon match. Nous étions solides défensivement et nous nous étions procuré les meilleures chances de but. Sans oublier que Doudin s’était vu refuser un goal en fin de match.»

Mais les temps ont quelque peu changé et, depuis lors, les Xamaxiens concèdent à nouveau trop de buts (dix lors des quatre derniers matches). «C’est impossible de gagner des rencontres en encaissant autant. Heureusement que nous sommes productifs offensivement (huit buts). Nous devons donc trouver le bon équilibre entre la jouerie et la solidité défensive», note Charles Doudin.

Une solidité qui passe par des efforts collectifs. Car si les Neuchâtelois ont gommé ces satanées erreurs individuellement qui coûtaient si cher en début de saison, ils paient désormais une certaine naïveté, comme sur les deux buts de Kryeziu la semaine dernière sur des envois pris des 20 mètres. «On focalise uniquement sur le ballon sans s’occuper de l’adversaire. Ces frappes ne doivent jamais arriver. Et c’est à onze que l’on doit défendre», assure Michel Decastel.

Au Tessin, le technicien devra se passer de Djuric, Mulaj, Cicek (touché au gros orteil gauche), Karlen (grosse entorse) et Santana (qui a repris l’entraînement, mais n’entre pas en ligne de compte).


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

footballXamax: un point bon à prendre à ZurichXamax: un point bon à prendre à Zurich

footballZurich – Xamax 1-1: ce qu’il faut retenirZurich – Xamax 1-1: ce qu’il faut retenir

FootballXamax: Maren Haile-Selassie, de la rue à la MaladièreXamax: Maren Haile-Selassie, de la rue à la Maladière

SUPER LEAGUEFootball: Zurich en crise contre un Xamax revigoréFootball: Zurich en crise contre un Xamax revigoré

footballLe Xamaxien Musa Araz sur la toucheLe Xamaxien Musa Araz sur la touche

Top