Réservé aux abonnés

Quelle est la marge de manœuvre d’une commune neuchâteloise?

Dans le canton de Neuchâtel, les communes ont peu de prise sur les factures sociale et de l’école. Par contre, en matière de culture, de sport ou d’aménagement du territoire, elles ont les mains plus libres. Petit tour de la question avec deux conseillers communaux, la PLR chaux-de-fonnière Sylvia Morel et le PS de Val-de-Travers Frédéric Mairy.
17 oct. 2020, 06:30 / Màj. le 17 oct. 2020 à 06:30
En matière d'aménagement de pistes cyclables, les communes jouissent d'une certaine liberté.

Les électeurs neuchâtelois renouvellent leurs autorités communales le week-end prochain. Les attentes des citoyens, en ces temps de pandémie, sont nombreuses. Quels sont les domaines sur lesquels les élus communaux peuvent agir librement? Sur quelle part du budget n’ont-ils aucune prise?

«C’est très approximatif. Je pense qu’on peut considérer qu’il y a 55% des charges qui ne sont pas de notre compétence», confie la conseillère communale chaux-de-fonnière Sylvia Morel. Soit environ 144&n...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an