«Les Neuchâtelois ne se rendent pas compte que les députés sont disponibles pour eux»

chargement

Politique Un vent de fraîcheur soufflerait-il sur le parlement neuchâtelois? L'ancien et le nouveau président, Baptiste Hunkeler et Quentin Di Meo illustrent son rajeunissement. Ils nous en parlent, ainsi que du fossé entre les citoyens et la politique.

 02.07.2021, 18:00
Lecture: 8min
Premium
Quentin Di Meo (à g.) et Baptiste Hunkeler dans la salle du Grand Conseil, à Neuchâtel.

On n’avait jamais vu autant de jeunes au Grand Conseil neuchâtelois. Celui qui l’incarne durant une année, le libéral-radical Quentin Di Meo, n’a que 27 ans. Le même âge qu’avait son prédécesseur, le socialiste Baptiste Hunkeler, lorsqu’il a accédé à la présidence du parlement cantonal en mai 2020.

La fonction est surtout honorifique et la tâche lourde. Elle peut avoir un côté ingrat, mais donne du...

À lire aussi...

PolitiqueDes députés neuchâtelois à peine en place et déjà combatifsDes députés neuchâtelois à peine en place et déjà combatifs

Grand ConseilLes députés neuchâtelois ont pris un coup de jeuneLes députés neuchâtelois ont pris un coup de jeune

PolitiqueBaptiste Hunkeler accède à la présidence du Grand Conseil neuchâteloisBaptiste Hunkeler accède à la présidence du Grand Conseil neuchâtelois

Top