Réservé aux abonnés

Laurent Favre: «Mon énergie est intacte, ma conviction toujours aussi forte»

A 48 ans, le conseiller d’Etat libéral-radical Laurent Favre espère garder la confiance de la population. Une réélection lui permettrait de poursuivre la mise en œuvre de projets qui lui tiennent à cœur. A commencer par le RER neuchâtelois et les évitements routiers du Locle et de La Chaux-de-Fonds. «Il y a encore beaucoup à faire. Il ne faut rien lâcher.»
18 mars 2021, 05:30 / Màj. le 06 avr. 2021 à 11:25
Le libéral-radical Laurent Favre siège au Conseil d'Etat depuis 2014, année où il a remplacé l'UDC Yvan Perrin, démissionnaire.
Dans la course
Le 18 avril, la population neuchâteloise choisira la composition de son Gouvernement. 21 candidates et candidats sont en lice pour les cinq sièges ministériels. Quels sont leur parcours? Leur vision de société? Leurs forces et leurs faiblesses? «ArcInfo» les a toutes et tous rencontrés.

Elu il y a bientôt sept ans au Conseil d’Etat neuchâtelois – il a alors remplacé le démissionnaire UDC Yvan Perrin –, le libéral-radical Laurent Favre entend bien rempiler pour quatre ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an