Cantonales neuchâteloises: le mystérieux «comité parité» à l’origine de la discorde, c’est lui

chargement

Elections Une mystérieuse annonce publicitaire publiée en une d’«ArcInfo» a déclenché la colère de la gauche politique jeudi dernier. C’est un membre du parti libéral-radical qui en est le commanditaire: il appelle à voter pour deux femmes au Conseil d’Etat et s’en explique.

 30.04.2021, 18:49
Premium
Pierre-Jean Erard, membre du PLR, préfère encourager à voter en faveur de deux femmes, qu'elles soient de droite ou de gauche.

Un comité constitué d’une seule personne: voilà ce qui se cache derrière le mystérieux «Comité parité» à l’origine d’un bandeau publicitaire très controversé, et publié en une d’«ArcInfo» jeudi 29 avril. L’annonce, non signée, invite à élire deux femmes au conseil d’Etat neuchâtelois, en l’occurrence les deux candidates encore en lice: la libérale-radicale Crystel Graf et la socialiste Florence...

À lire aussi...

AnalyseGraf, Nater, Tschopp: quel est leur profil politique?Graf, Nater, Tschopp: quel est leur profil politique?

PolitiqueFrédéric Mairy retire sa candidature au Conseil d’EtatFrédéric Mairy retire sa candidature au Conseil d’Etat

DébatCantonales 2021: la jeunesse et la formation vues par Crystel Graf, Florence Nater et Roby TschoppCantonales 2021: la jeunesse et la formation vues par Crystel Graf, Florence Nater et Roby Tschopp

PolitiqueCantonales 2021: le plan climat selon Crystel Graf, Florence Nater et Roby TschoppCantonales 2021: le plan climat selon Crystel Graf, Florence Nater et Roby Tschopp

DébatCantonales 2021: le défi économique vu par Crystel Graf, Florence Nater et Roby TschoppCantonales 2021: le défi économique vu par Crystel Graf, Florence Nater et Roby Tschopp

Top