Réservé aux abonnés

Cantonales 2021: la jeunesse et la formation vues par Crystel Graf, Florence Nater et Roby Tschopp

Que pensent la PS Florence Nater, la PLR Crystel Graf et le Vert Roby Tschopp de la formation et de la jeunesse? Invités par «ArcInfo», ils s’expriment avant le second tour pour le Conseil d’Etat neuchâtelois.
30 avr. 2021, 05:30 / Màj. le 20 mai 2021 à 15:09
Interview-débat de Florence Nater, Crystel Graf et Roby Tschopp en vue du second tour des élections cantonales.  Neuchâtel, le 27 avril 2021 Photo: Lucas Vuitel

Le groupe Popvertssol souhaite modifier la constitution et rendre la formation obligatoire jusqu’à 18 ans. Une solution pour lutter contre la précarité des jeunes?

Florence Nater: Je suis favorable au but poursuivi par ce projet. Dans le canton, 10% des jeunes de moins de 25 ans se retrouvent sans formation. En revanche, je ne suis pas convaincue par le chemin envisagé. Il ne faut pas imposer une formation, mais l’Etat doit accompagner ces jeunes jusqu’à l’âge de 18 ans, afin qu’ils ne disparaissent pas du circuit.&...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an