Alain Ribaux: «J’ai hésité à me représenter au gouvernement neuchâtelois»

chargement

Conseil d’Etat A 59 ans, le conseiller d’Etat neuchâtelois Alain Ribaux a failli ne pas rempiler. Si le libéral-radical s’est finalement lancé, c’est d’abord pour assurer une continuité au gouvernement. Mais aussi pour faire aboutir la loi sur la culture.

 23.03.2021, 05:30
Lecture: 8min
Premium
Alain Ribaux était le seul PLR au Conseil d’Etat à son arrivée en 2013.
Dans la course
Le 18 avril, la population neuchâteloise choisira la composition de son Gouvernement. 21 candidates et candidats sont en lice pour les cinq sièges ministériels. Quels sont leur parcours? Leur vision de société? Leurs forces et leurs faiblesses? «ArcInfo» les a toutes et tous rencontrés.

Après huit ans au gouvernement neuchâtelois, le libéral-radical Alain Ribaux n’affiche pas spontanément son...

À lire aussi...

ElectionsNeuchâtel: le PLR lance quatre candidats dans la course au Conseil d’EtatNeuchâtel: le PLR lance quatre candidats dans la course au Conseil d’Etat

EnquêteAlain Ribaux: «Je devais témoigner, c’est une obligation»Alain Ribaux: «Je devais témoigner, c’est une obligation»

HumourLa revue satirique de la Décharge se paye Alain RibauxLa revue satirique de la Décharge se paye Alain Ribaux

Top