Mondial 2014

Brésil 2014: Júlio César encensé dans la presse et sur les réseaux sociaux

chargement

L'homme du match Le Brésil s'est qualifié samedi en quart de finale de la Coupe du Monde au terme d'une séance de tirs au but. Júlio César, le gardien de la Seleçao, s'est transformé en sauveur de la nation. La presse et les réseaux sociaux célèbrent sa prestation.

Par Andy MAITRE
  29.06.2014, 11:09
Júlio César, gardien de but du Brésil, est acclamé par ses compagnons après la séance de tirs au but qui a permise à la Seleçao de se hisser en quart de finale.

Mis à part le face-à-face manqué sur Sanchez et sa belle parade sur un tir de Aranguiz, Júlio César n'a pas eu beaucoup d'occasions de s'afficher durant le temps réglementaire de Brésil-Chili. C'était sans compter sur la séance de tirs au but, qui a vu le dernier rempart brésilien se transformer en héros de la Seleçao en arrêtant les deux premiers tirs chiliens de Pinilla et de Sanchez. La prestation du gardien de Toronto est encensée dans la presse et sur les réseaux sociaux.

Júlio César à la une

Júlio César fait l'unanimité dans la presse nationale du jour, vu comme "le sauveur de la nation". Le "monstre" qui a permis aux Auriverdes de se qualifier apparaît en une de la plupart des quotidiens de ce dimanche. En compagnie de Dieu qui "serait brésilien".

La presse sportive européenne donne aussi une belle place au héros brésilien. En Italie, la Gazzetta dello Sport titre son édition du jour d'un "Ave Cesar" en référence au sauveur du Brésil. Un autre quotidien sportif, il Corriere dello Sport, inscrit sur sa première page que "Júlio César a changé l'histoire". Côté français, l'Equipe de ce dimanche consacre un article intitulé "Dans les bras de l'empereur" qui raconte comment les gants de ce gardien ont épargné du désastre de "troublants Brésiliens". Le site de So Foot relate que "Le Brésil a vu la mort en face", avant d'être sauvé par son dernier rempart. Même son de cloche en Angleterre, où the Mirror titre la victoire du Brésil de cette façon: "César, l'héros des tirs au but".

Idole des réseaux sociaux

La prestation du gardien de Toronto n'a pas seulement enchanté la presse, mais aussi les réseaux sociaux. De nombreux utilisateurs ont mis en ligne des publications à la gloire de Júlio César:

Le compte Facebook de Revista Remix a publié un photomontage d'une statue vêtue du maillot et des gants du dernier rempart de la Seleçao. Ave César!

 

 

Le cliché sympathique de Nitesh Palav sur Twitter représente un Júlio César à six bras prêts à tout arrêter.

 

Dans la même optique, un autre utilisateur personnifie le gardien du Brésil en un monstre à six bras du jeu Asura's Wrath.

 

Le match incroyable du gardien mexicain Guillermo Ochoa contre le Brésil lui avait valu de nombreux photomontages. Júlio César a gagné sa place dans le mur en briques du panthéon des gardiens du Mondial.

 

Après la séance de tirs au but, Júlio César a laissé parler ses émotions lors d'une interview. David Lemos, journaliste à la RTS, a apprécié les paroles et les larmes du héros du jour.

 

Après une première partie de saison passée sur le banc de Queens Park Rangers et une seconde dans le championnat canadien, Júlio César était vu comme le talon d'Achille de la sélection. Samedi, le gardien de 34 ans a montré qu'il possède encore de bons restes de sa période d'or à l'Inter Milan où il était surnommé "l'attrape-rêves"

Si vous avez manqué les deux parades de Júlio César lors de la séance de tirs au but:


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PortraitCarlo Naldi, l’homme qui a fait venir un salon horloger à NeuchâtelCarlo Naldi, l’homme qui a fait venir un salon horloger à Neuchâtel

FOOTBALLA quatre ans du Mondial, le Qatar est en avanceA quatre ans du Mondial, le Qatar est en avance

FOOTBALLUne deuxième étoile pour une France solide et efficaceUne deuxième étoile pour une France solide et efficace


FOOTBALLUn champion, vraiment?Un champion, vraiment?

Top