Ma vie de Xamaxien
 21.11.2018, 12:30

Pietro Di Nardo: «Mes tatouages racontent ma vie»

Premium
chargement
Le tatouage sur le bras droit de Pietro Di Nardo (ici contre Pajtim Kasami de Sion) symbolise sa famille.

Chronique Xamaxien depuis 2014, le Biennois Pietro Di Nardo (28 ans) a activement participé au retour des «rouge et noir» dans l’élite. Retrouvez chaque semaine les confidences du milieu de terrain.

«J’ai toujours aimé les tatouages. Je voulais déjà en avoir à 16 ans, mais mes parents, mon père surtout, étaient farouchement opposés. Aujourd’hui encore, quand j’en fais un, j’entends mon père pendant au moins une semaine! Alors, j’ai dû attendre 18 ans pour commencer.

Mis à part celui que j’ai sur le bras gauche – un dessin tribal d’origine maori – que j’ai choisi pour son côté esthétique, les autres racontent ma vie. Ou plutôt ils symbolisent des...

À lire aussi...

CHRONIQUEPietro di Nardo: recharger les batteries, comme tout le mondePietro di Nardo: recharger les batteries, comme tout le monde

CHRONIQUEFamille et restauration, difficile équationFamille et restauration, difficile équation

CHRONIQUE"La VAR déplace les polémiques""La VAR déplace les polémiques"

CHRONIQUEPietro Di Nardo: «J’aime le hockey et son ambiance»Pietro Di Nardo: «J’aime le hockey et son ambiance»

CHRONIQUELes cartons ne sont pas tous les mêmesLes cartons ne sont pas tous les mêmes

Top