Ma vie de Xamaxien
 05.12.2018, 17:36

Famille et restauration, difficile équation

Premium
chargement
Pietro Di Nardo a habité au-dessus du Metterstuebli à Bienne, que géraient ses parents.

CHRONIQUE Xamaxien depuis 2014, le Biennois Pietro Di Nardo (28 ans) a activement participé au retour des «rouge et noir» dans l’élite. Retrouvez chaque semaine les confidences du milieu de terrain.

«J’ai grandi dans une famille de restaurateurs. Je n’ai donc pas eu une enfance ‘classique’, puisque mes parents – mon père est Italien et ma mère Portugaise – font partie de cette génération qui a une culture du sacrifice pour assurer une stabilité financière à la famille.

J’entends par là qu’ils ne comptaient pas leurs heures de travail pour notre bien-être. Ainsi, ils ont travaillé toute leur vie – ils sont désormais à la retraite – six jours...

À lire aussi...

CHRONIQUEPietro di Nardo: recharger les batteries, comme tout le mondePietro di Nardo: recharger les batteries, comme tout le monde

CHRONIQUE"La VAR déplace les polémiques""La VAR déplace les polémiques"

ChroniquePietro Di Nardo: «Mes tatouages racontent ma vie»Pietro Di Nardo: «Mes tatouages racontent ma vie»

CHRONIQUEPietro Di Nardo: «J’aime le hockey et son ambiance»Pietro Di Nardo: «J’aime le hockey et son ambiance»

CHRONIQUELes cartons ne sont pas tous les mêmesLes cartons ne sont pas tous les mêmes

Top