Les Médias
 10.10.2019, 05:31

De l’idée d’un sujet à l’impression, la gestation d’un article

chargement
1/2  

Médias Peu connu du grand public, le processus de production d’un sujet, de sa conception à sa livraison, répond à des critères très précis et exigeants. Comment naît un article ou une vidéo que l’on retrouve sur les supports numériques et dans le journal quotidien? Eléments de réponse en quatre étapes.

Vous prenez régulièrement des nouvelles du quartier, de la région, de la Berne fédérale ou du monde dans votre média favori. Vous êtes-vous déjà demandé comment cette actualité arrive jusqu’à vous? Comment des sujets deviennent-ils «information»? Comment sont-ils choisis? Comment, par qui et selon quel cheminement sont-ils traités?

Ces questions sont d’autant plus importantes qu’aujourd’hui, les médias dits «traditionnels» sont victimes de pressions incessantes, d’attaques toujours plus nombreuses. Ils subissent la concurrence de réseaux sociaux et de sites web qui distillent à tout va des opinions se basant sur des faits non vérifiés lorsqu’il ne s’agit pas tout simplement d’erreurs factuelles crasses ou de fausses informations, intentionnelles ou non.

Même si elle n’a pas un mandat officiel de surveillance des institutions, la presse suisse est de fait garante de la bonne marche d’une saine démocratie par la qualité de l’information qu’elle produit. Dans ce contexte, le parcours d’un article, de sa conception à sa livraison mérite assurément… une information.   

1. La découverte d’une problématique à thématiser et à médiatiser

Le journaliste a accès à de multiples sources d’information. Il peut compter sur des communiqués ou des conférences de presse d’acteurs institutionnels comme les cantons ou les communes mais aussi de privés, associations, entreprises ou particuliers qui évoquent leur actualité.

Surtout, le professionnel des médias va compter sur son réseau, sa maîtrise des agendas, son suivi des dossiers, sa curiosité et son sens de l’observation pour sentir ce qui émerge dans la société civile et politique, et mettre cette actualité en perspective (enjeux, projets, mouvements sociaux, polémiques, etc.).

S’il observe, par exemple, des locaux vides dans un centre-ville, il va noter cet élément pour un questionnement ultérieur. A lui de proposer un angle afin de thématiser son sujet.

2. La détermination de l’angle d’un sujet d’actualité

En séance, le journaliste va soumettre son sujet. L’objectif du débat interne à la rédaction est d’aborder toutes les facettes du thème évoqué et des potentiels interlocuteurs à contacter. Dans l’exemple cité plus haut, le journaliste va s’interroger sur la pertinence de son observation. Quelles sont l’ampleur et l’évolution du phénomène des locaux vides au centre-ville? S’agit-il de logements, de surfaces de bureaux ou de commerces? Qu’en est-il des autres villes de la région? Après quelques coups de fil et recherches sur le Net, le journaliste va pouvoir esquisser des réponses, adopter l’angle du sujet et le style journalistique (enquête, reportage, interview…) qui seront validés par la rédaction en chef, le responsable de rubrique ou les deux.

3. L’écriture des textes et la réalisation de photos et de vidéos

Admettons, dans notre exemple, que «la forte hausse du nombre de locaux vides au centre-ville en raison de prix élevés» constitue l’angle du sujet. A l’appui de chiffres vérifiés par plusieurs sources, le journaliste, pour incarner son sujet, va donner la parole à des habitants ou à des commerçants qui témoignent, questionner des régies immobilières qui contextualisent la situation, interviewer des experts qui décryptent l’évolution et des politiques qui proposent leurs solutions. Avant d’aller sur le terrain interviennent les commandes de photos et de vidéos. Puis, après avoir réuni la matière brute, commence le travail de synthèse et d’écriture.

4. La diffusion de l’information sur les différents supports

La production journalistique fera encore un va-et-vient entre la rédaction en chef et/ou le responsable de rubrique pour discuter d’une éventuelle prise de position du média et régler les détails d’écriture et d’enrichissements (infographie, vidéos, galeries photos, etc.). Une fois validé, l’article va paraître sur les supports digitaux (application, site web, réseaux sociaux) et sortir de presse pour être distribué selon une planification bien précise. Les publications en ligne sur les différents réseaux sociaux seront suivies par le journaliste. Et feront, pourquoi pas, l’objet d’un nouvel article. Qu’ils soient liés à une actualité brûlante ou à une enquête de longue haleine, les articles répondent aux mêmes processus et critères d’exigence.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

MédiasCe que nous pouvons faire contre les «fake news»Ce que nous pouvons faire contre les «fake news»

MédiasLe salut par la qualité et la proximitéLe salut par la qualité et la proximité

MédiasTravailler avec passion ne suffit pas, il faut savoir convaincreTravailler avec passion ne suffit pas, il faut savoir convaincre

MédiasEt si l’avenir s’imprimait sur papier?Et si l’avenir s’imprimait sur papier?

MédiasProduction d’un journal: après la rédaction, l’impressionProduction d’un journal: après la rédaction, l’impression

Top