Le pourquoi du CIES
 27.05.2019, 18:00

Pourquoi le sport de haut niveau compte-t-il autant de détracteurs?

Premium
chargement
Les organisateurs des JO de Tokyo en 2020 (ici une maquette du stade olympique) ont déjà réalisé des économies.

CHRONIQUE La chronique mensuelle du CIES (Centre international d’étude du sport) fait référence aujourd’hui à la perte de crédibilité du sport de haut niveau. Le Neuchâtelois Denis Oswald, directeur du CIES et membre du CIO (Comité international olympique), explique comment les instances sportives internationales tentent de lutter contre ce phénomène.

Le sport de haut niveau compte toujours plus de détracteurs et les compétitions qui lui sont liées font moins rêver les gens qu’autrefois. Le public a de plus en plus de difficultés à s’enthousiasmer pour les performances sportives en raison de suspicions de dopage, de manipulations, de corruption ou d’autres phénomènes de cette nature.

Il faut bien admettre que l’accumulation de divers dysfonctionnements au cours de ces...

À lire aussi...


Top