Le grand portrait

Jacques Ditisheim, une partition sans fausse note

chargement

Le Grand Portrait On lui doit l’entrée du jazz au Conservatoire de La Chaux-de-Fonds et du Le Locle. Percussionniste et pilote d’avion professionnel, il a embarqué l’institution dans ses années folles.

 07.05.2019, 13:05
Lecture: 6min
Premium
Jacques Ditisheim a marqué la vie musicale du canton de Neuchâtel en brisant plusieurs tabous.

«Pour être un bon directeur, il faut connaître trois mots: oui, bravo et merci. Avec eux, on fabrique le terreau qui permet aux choses de se faire.»

Simple et redoutable, la méthode de Jacques Ditisheim. Grâce à elle, le Conservatoire de La Chaux-de-Fonds et du Locle a vécu ses folles années, entre 1996 et 2006.

«Ditis», comme on...

À lire aussi...

MusiqueUn festival pour soutenir les étudiants du Conservatoire à La Chaux-de-FondsUn festival pour soutenir les étudiants du Conservatoire à La Chaux-de-Fonds


MusiqueLe missile du Conseil d’Etat neuchâtelois pour torpiller l’initiative «HEM»Le missile du Conseil d’Etat neuchâtelois pour torpiller l’initiative «HEM»

Grand ConseilL’avenir de la HEM devrait se jouer devant le peuple en novembre 2019L’avenir de la HEM devrait se jouer devant le peuple en novembre 2019

MusiquePierre-André Taillard: "Fermer la HEM est une décision aberrante"Pierre-André Taillard: "Fermer la HEM est une décision aberrante"

Top