Le face-à-face
 30.10.2018, 14:00

Vaches à cornes: le face-à-face de Damien Humbert-Droz et Fabien Fivaz

chargement
Vaches à cornes: le peuple suisse se prononce le 25 novembre.

Votation fédérale Soumise au vote le 25 novembre, l’initiative vise à encourager les agriculteurs à élever des vaches et des chèvres à cornes. Les auteurs de l’initiative aimeraient que la Confédération soutienne financièrement les agriculteurs concernés. Damien Humbert-Droz, agriculteur et député libéral-radical au Grand Conseil neuchâtelois, et Fabien Fivaz, député chez les Verts, en débattent.

Damien Humbert-Droz: «Clairement négative»
Député PLR

Dans son intitulé complet, le texte parle d’initiative «pour la dignité des animaux de rente», cela démontre en premier lieu que la question est plus d’ordre philosophique que relevant simplement de l’ablation du cornillon d’un jeune veau, bouc ou bélier.

Mais, plus encore, une question de forme me pose problème: notre Constitution fédérale, qui garantit nos droits fondamentaux et libertés individuelles, doit-elle être encombrée par des articles de cet acabit? A futur, la stérilisation des chattes et la castration des chiens devront-ils également y être traités? Ma réponse est clairement négative!

Sur le fond ensuite. A l’image d’autres interventions vétérinaires, l’écornage n’est pas réalisé pour le plaisir de l’éleveur, qui plus est dans le profond respect de ses bêtes. L’évolution dans la détention des animaux, attachés hier et libres aujourd’hui, rend cette intervention largement nécessaire, pour leur propre sécurité avant tout.

Même réalisée dans les règles de l’art, elle reste une intervention et ne doit pas être minimisée en tant que telle. Mais c’est un choix de professionnel, qui prend en compte les risques de ne pas le réaliser!

Enfin, même considérée comme minime, l’enveloppe fédérale consacrée (190 francs par vache par an) diminuera d’autres dotations dévolues à l’agriculture. Ce choix, s’il s’avérait judicieux et admis par la profession, devrait être traité lors d’une prochaine révision de la politique agricole fédérale, qui traite de manière globale et non sectorielle la problématique de la détention animale, avec ou sans cornes.

Au final, même si je suis également propriétaire de vaches de la race d’Hérens, diablement réputées pour leurs combats avec cornes, je voterai non le 25 novembre.

 

Fabien Fivaz: «Pas une lubie des gens des villes»
Député Vert

En Suisse, 90% des vaches sont écornées. Un geste qui peut ainsi paraître anodin. Et pourtant, la pratique est aujourd’hui interdite chez les animaux domestiques, parce que contrairement à ce qu’en disent les partisans, elle est douloureuse. 

Une étude de l’Université de Berne montre en effet que l’écornage s’apparente à une brûlure au troisième degré, qui nécessite d’ailleurs une anesthésie complète des veaux, âgés de seulement quelques semaines au moment de l’opération. Et on ne sait aujourd’hui pas grand-chose des douleurs chroniques qui peuvent apparaître et qui font actuellement l’objet d’études complémentaires.

Les raisons du succès de l’écornage sont à chercher du côté des modes actuels de production. C’est bien l’intensification et le rendement qui poussent les agriculteurs à écorner leurs vaches. Écornées, elles peuvent être concentrées dans des espaces plus restreints et se vendent mieux. 

L’initiative n’est toutefois pas une lubie de gens des villes: elle a été lancée par un agriculteur et est soutenue par de nombreuses associations agricoles, dont Bio Suisse, Demeter ou l’Association des petits paysans.

Et l’initiative est raisonnable, elle ne demande pas l’interdiction de l’écornage, mais propose que les agriculteurs soient soutenus financièrement lorsqu’ils décident de laisser les cornes à leurs vaches. 

C’est une démarche logique: sans écornage, les bêtes ont besoin de plus d’espace et de soins plus attentifs. Il est juste que cet effort, pour le bien des animaux, soit dédommagé par la Confédération.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ForumPoint de vue d’Yves Sandoz: «Burqa et vaches à cornes: même combat?»Point de vue d’Yves Sandoz: «Burqa et vaches à cornes: même combat?»

ScrutinVotations fédérales du 25 novembre: le Conseil fédéral lance sa campagne contre l'initiative pour les vaches à cornesVotations fédérales du 25 novembre: le Conseil fédéral lance sa campagne contre l'initiative pour les vaches à cornes

SondageVotations fédérales du 25 novembre: ce serait un non pour l'autodétermination et un oui pour les vaches et les assurancesVotations fédérales du 25 novembre: ce serait un non pour l'autodétermination et un oui pour les vaches et les assurances

Top