Le face-à-face

Le Conseil fédéral fait-il juste?

chargement

Covid-19 Mardi, le Conseil fédéral a annoncé de nouvelles mesures pour lutter contre la Covid-19. Celles-ci ont notamment été vivement critiquées par les cantons romands. Le gouvernement a-t-il raison? La coprésidente du Parti socialiste suisse, Mattea Meyer, conseillère nationale zurichoise, et Benjamin Roduit, conseiller national valaisan PDC, en débattent.

  10.12.2020, 15:06
Les conseillers fédéraux Alain Berset et Simonetta Sommaruga ont présenté les mesures envisagées par le gouvernement mardi à Berne.

Mattea Meyer: «Il était grand temps que le Conseil fédéral coordonne les mesures»
Nous comprenons la colère des cantons que nous pourrions qualifier de «bons élèves». D’autant plus que ces mesures viennent précisément parce que certains cantons ont été réticents à agir ces derniers mois. Il était donc grand temps que le Conseil fédéral coordonne les mesures.

Mais ce qui compte désormais, c’est que ces restrictions soient accompagnées d’une aide économique immédiate et réaliste pour les personnes touchées. Ce n’est qu’en protégeant la santé et les conditions d’existence des personnes touchées que nous pourrons garantir la cohésion nationale et l’adhésion aux mesures par la population.

Nous saluons le fait que le Conseil fédéral coordonne enfin les mesures. L’expérience des dernières semaines a montré que si certains cantons ont joué le jeu et pris les mesures nécessaires, d’autres ont été plus laxistes, et cela explique la situation actuelle.

Ce qui importe, c’est que nous trouvions désormais des solutions rapides pour soulager le personnel de soins, garantir la qualité des soins, et les conditions d’existence des personnes touchées par la crise. La Confédération doit désormais amener des solutions économiques aux mesures sanitaires qu’elle a déclarées, et participer à l’effort économique. Ce n’est qu’ainsi que nous pourrons traverser la crise ensemble.

Différencier les régions dans l’application de nouvelles mesures est une possibilité que nous avons mise en avant-hier lors de notre point de presse.

Ce que nous préconisons, c’est un système d’alertes précoces, qui permette de déclencher les mesures nécessaires en fonction de l’évolution de la situation sanitaire, selon des critères objectifs.

Un tel système permettrait des différenciations dans les mesures mises en place dans les différents cantons, tout en garantissant une stratégie globale de lutte contre une pandémie.

Benjamin Roduit: «Il crée des ressentiments dans tous les ménages de Suisse romande»

Ce matin encore (réd: mercredi), j’ai discuté avec des parlementaires alémaniques. Ils compatissent. Ils ne comprennent pas du tout ces mesures, qui sont inapplicables. Nous nous entendons bien en Suisse. Le problème doit être résolu de manière régionale.

C’est clair. La Suisse romande est frustrée. Nous nous sommes battus avec courage et tout à coup on vient avec des mesures qui concernent d’autres cantons, Zurich et la Suisse orientale.

Chaque semaine, il faut faire un grand ramdam pour que le Conseil fédéral biffe des solutions absurdes. On a l’impression, alors que la situation est grave, que des experts de la Confédération lancent de gros pavés et disent ensuite, «c’est bon nous vous avons entendu».

Le Conseil fédéral aurait dû consulter, au moins sommairement, les cantons et les branches concernées avant de faire une déclaration comme il l’a fait ce mardi. Il crée des ressentiments dans tous les ménages de Suisse romande et des cantons alpins. Il y a déjà des réactions très vives des populations concernées pour faire pression sur les gouvernements cantonaux.

En particulier la décision de fermer les restaurants en début de soirée et le dimanche au cœur des fêtes de Noël et de la saison de tourisme hivernal est incompréhensible. Son application crée de gros problèmes de logistique pour la clientèle et cible de manière arbitraire des lieux qui ne sont pas reconnus avec certitude comme vecteurs de transmission de la maladie.

Je suis convaincu que le Conseil fédéral va proposer des nouvelles mesures, absolument claires et adaptées aux régions. Notre rôle n’est pas de créer un Röstigraben encore plus important. C’est le but de notre coup de gueule. Nous disons au Conseil fédéral: prenez des critères sanitaires de base en lien avec les concepts de protection et laissez les cantons concernés appliquer les mesures appropriées.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

FédéralismeCovid-19: Neuchâtel fait la leçon à Alain Berset et au Conseil fédéralCovid-19: Neuchâtel fait la leçon à Alain Berset et au Conseil fédéral

CORONAVIRUSPandémie: le Conseil fédéral veut reprendre la main dans la lutte contre le Covid-19Pandémie: le Conseil fédéral veut reprendre la main dans la lutte contre le Covid-19

PandémieCoronavirus: le président du groupe d’experts Covid-19 salue l’unification des règles en SuisseCoronavirus: le président du groupe d’experts Covid-19 salue l’unification des règles en Suisse

Top