Le Chant du Gros
 07.09.2019, 05:30

Trois groupes et un conseiller fédéral, les temps forts du vendredi au Chant du Gros

chargement
1/40  

Musique Amir, The Dire Straits Experience et Zaz ont réchauffé le public du Chant du Gros, au Noirmont, ce vendredi soir. Le ministre de l’Intérieur Alain Berset a fait un crochet en famille par le festival.

Amir réchauffe le public

Après la petite pluie froide qui est tombée sur le Chant du Gros lors de la soirée d’ouverture, jeudi, le public a pu profiter vendredi d’une soirée toute aussi fraîche, mais sèche. Sans compter qu’elle affichait complet.

Amir, en ouverture sous la grande tente, s’est chargé de réchauffer le public. Amir, on l’a davantage entendu que vu, tant la foule était dense. A tel point que le public se pressait aussi devant le chapiteau, où le concert était projeté sur écran géant. Un écran que certains ont consciencieusement filmé avec leurs téléphones. Le résultat promet d’être de toute beauté.

Amir, donc a charmé un public plutôt jeune, qui était visiblement conquis avant même le début du concert. «Il y a cinq ans, j’avais un rêve dans le cœur», a lancé Amir, remerciant ses fans de l’avoir rendu possible. Avant de clore sa prestation avec «Etats d’amour».

The Dire Straits Experience, retour vers le passé

Dans un style et pour un public assez différents, The Dire Straits Experience a succédé à Amir sur la Sainte Scène. Comme son nom le laisse aisément deviner, le groupe reprend les plus grands succès de Dire Straits. Avec brio, il faut bien l’avouer.

Difficile de se persuader que le chanteur et guitariste qui nous fait face n’est pas Mark Knopfler, tant Terence Reis (c’est son nom) possède la même voix chaude et profonde et le même jeu de six-cordes lumineux que le leader du groupe original. Aux saxophones et à la flûte officiait Chris White, qui fut membre de Dire Straits durant dix ans.

«Telegraph Road», «Money for Nothing», «Romeo & Juliet» et bien sûr «Sultans of Swing» ont résonné sur scène, pour le plus grand plaisir des spectateurs.

Terence Reis, guitariste et chanteur de The Dire Straits Experience. Photo: Bernard Python

Zaz, reine de la variété

C’est à un véritable voyage que Zaz a convié le public du Noirmont. La chanteuse et ses excellents musiciens ont passé avec aisance de la pop au swing, du rock à la country. Bref, de la variété, dans tous les sens du terme.

La Française a fait chanter les spectateurs sur une version énergique de son tube «Je veux». L’artiste a également interprété d’autres chansons connues comme «On ira», «Qué vendra» ou encore «Demain c’est toi». «C’est notre avant-dernière date de la tournée, avant que l’on parte aux Etats-Unis. C’est spécial», a-t-elle lancé au public.

La chanteuse et ses musiciens ont fait le grand écart, de la pop au swing. Photo: Bernard Python

Un conseiller fédéral au «Chant du»

Le conseiller fédéral Alain Berset a rendu une petite visite au Chant du Gros ce vendredi soir. Le ministre de l’Intérieur s’était déplacé en famille, à titre privé, mais il s’est tout de même prêté de bonne grâce au jeu de la photo.

Le socialiste semble prendre goût à l’air pur des Franches-Montagnes: il s’était déjà déplacé au festival il y a quelques années.

Le conseiller fédéral Alain Berset (à droite) pose en compagnie du boss du Chant du Gros, Gilles Pierre. Photo: Bernard Python
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

InterviewGeorgio au Chant du Gros: «Je suis un être assez positif, presque naïf»Georgio au Chant du Gros: «Je suis un être assez positif, presque naïf»

InterviewCharlie Winston au Chant du Gros: «Mes chansons, ce sont comme des prières»Charlie Winston au Chant du Gros: «Mes chansons, ce sont comme des prières»

MusiqueLe Chant du Gros: Zaz, baba cool devenue star internationaleLe Chant du Gros: Zaz, baba cool devenue star internationale

MusiqueAu fil du «Chant du»: le festival a accueilli 40’000 personnesAu fil du «Chant du»: le festival a accueilli 40’000 personnes

Top