L'industrie 4.0 à Neuchâtel
 19.02.2018, 17:26

Quand l’école neuchâteloise envoie les profs à l’usine

Premium
chargement
Le spécialiste de la céramique technique Ceramaret recevait mercredi dernier à Bôle une délégation d’enseignants et de spécialistes de l’orientation, accompagnés de la ministre de l’éducation Monika Maire-Hefti (3e depuis la gauche) et de Jean-Claude Marguet, chef du Service cantonal de l’enseignement obligatoire. Au premier plan, Sébastien Schlup, directeur production, fait visiter les ateliers.

Reportage Les enseignants neuchâtelois du cycle 3, dont les élèves terminent leur scolarité obligatoire sont astreints à une visite d’entreprise au moins tous les quatre ans. Un rendez-vous en terres peu connues.

«Nous employons de plus en plus de robots, mais aussi de plus en plus d’humains. La fin des métiers, ce n’est pas pour nous!» 

Gilles Robert est directeur général de Ceramaret. L’entreprise de Milvignes, spécialisée dans les céramiques techniques de précision, recevait mercredi dernier une vingtaine d’enseignants du cycle 3, dont les élèves terminent l’école obligatoire. Les profs...

À lire aussi...

INNOVATIONUne usine conçue sur le modèle du smartphone?Une usine conçue sur le modèle du smartphone?

DistinctionLes Neuchâtelois qui fabriquent le futurLes Neuchâtelois qui fabriquent le futur

Développement économiqueMicrocity dévoile son plan d’aide aux petites entreprises neuchâteloisesMicrocity dévoile son plan d’aide aux petites entreprises neuchâteloises

ViticultureFelco branche le Château d’Auvernier au futurFelco branche le Château d’Auvernier au futur

InnovationiWood: pensé à Neuchâtel, le meuble en kit local débarqueiWood: pensé à Neuchâtel, le meuble en kit local débarque

Top