L'industrie 4.0 à Neuchâtel
 21.02.2020, 15:19

Les Neuchâtelois qui fabriquent le futur

chargement
Une récompense met en évidence l'évolution des méthodes de fabrication des composants horlogers.

Distinction Le sécateur connecté de Felco, et des robots miniaturisés qui aident les machines à devenir autonomes: telles sont les nouveautés qui valent à deux entrepreneurs neuchâtelois une distinction récompensant l’innovation dans l’industrie.

Une dizaine de personnalités de l’industrie ont été désignées «digital shapers 2020», dont deux Neuchâtelois, rapporte le magazine professionnel MSM. Parmi eux figure Christophe Taramarcaz, directeur d’Horosys à La Chaux-de-Fonds.

Le prix «Digital Shapers» est remis chaque année par le groupe de réflexion «Manufacture Thinking» qui émane des chambres du commerce et de l’industrie romandes. La distinction récompense des personnalités de l’industrie pour leur approche innovante de la fabrication, dans le contexte de la numérisation. Christophe Taramarcaz, lui, est monté dans le train de la miniaturisation des machines-outils.

Il y a cinq ans, la He-Arc commence à développer la Micro5, une machine-outil cinq fois plus petite et dix fois moins gourmande que les monstres de plusieurs tonnes généralisés dans l’industrie. Objectif: fabriquer une machine économe de taille réduite, spécialement adaptée aux composants horlogers.

Miniaturisation de la fabrication

Horosys est, elle, active dans la micromécanique, notamment l’horlogerie. Cette PME conçoit des systèmes robotisés pour l’assemblage des composants, le contrôle des pièces ou encore le nettoyage. Des périphériques pour les machines-outils, en quelque sorte.

Christophe Taramarcaz explique: «Pourquoi ne pas adapter nos modules robotiques spécialement pour ces nouvelles micromachines?» C’est cette activité de pionnier dans l’environnement du micro-usinage qui lui vaut d’être distingué cette année.

«C’est une reconnaissance pour le travail qui a été fait au sein d’Horosys autour des concepts de microfabrication, dont la faisabilité est maintenant démontrée». Pour Christophe Taramarcaz, «la miniaturisation des moyens de production est une tendance qui est là pour durer».

L’autre Neuchâtelois distingué cette année est Stéphane Poggi, directeur de Felco Motion. La société sœur du fabricant de sécateur s’est illustrée cette année avec son dispositif connecté permettant de récolter des données de taille en direct pendant le travail de la vigne. Nathalie Nyffeler, de la Haute-école de gestion Vaud, à Yverdon, est également primée dans le cadre de cette innovation.

A lire aussi: Felco branche le Château d’Auvernier au futur

A consulter: Lexique «ArcInfo» de l’industrie 4.0 et de l’économie numérique


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ViticultureFelco branche le Château d’Auvernier au futurFelco branche le Château d’Auvernier au futur

EducationNeuchâtel: la HE-Arc ouvre ses portes samediNeuchâtel: la HE-Arc ouvre ses portes samedi

Top