L'industrie 4.0 à Neuchâtel
 21.08.2019, 17:56

Le Centre neuchâtelois d’intégration professionnelle de Couvet forme des candidats pour les usines connectées

Premium
chargement
Les entreprises s'équipent de plus en plus avec des machines autonomes, comme ce robot. Au CNIP de Couvet, on forme des chômeurs pour les faire fonctionner.

Emploi Au Centre neuchâtelois d’intégration professionnelle, l’installation de machines autonomes permet de former des «Intervenants sur lignes automatisées» destinés aux usines connectées. Le premier diplômé raconte.

Ce n’est pas tous les jours dans le canton qu’un lauréat reçoit son diplôme des mains d’un ministre. C’est pourtant ce qui est arrivé à Marc Othenin-Girard, premier «intervenant sur lignes automatisées» formé au Centre neuchâtelois d’intégration professionnelle (CNIP) à Couvet.

Mardi soir, le jeune homme terminait cette formation, d’environ six mois, alors que Jean-Nat Karakash, chef du...

À lire aussi...

ReportageLe Landeron: fini le gaspillage chez RollomaticLe Landeron: fini le gaspillage chez Rollomatic

Economie numériqueDébat à l’Université de Neuchâtel: comment la technique change le travailDébat à l’Université de Neuchâtel: comment la technique change le travail

IndustrieFleurier: des machines plus «smart» chez Vaucher ManufactureFleurier: des machines plus «smart» chez Vaucher Manufacture

EMPLOI«Les groupes français ont modernisé l’horlogerie suisse»«Les groupes français ont modernisé l’horlogerie suisse»

Top