L'industrie 4.0 à Neuchâtel
 18.04.2018, 08:00

Au Siams de Moutier, l'avenir digital des microtechniques en question

Premium
chargement
Le maire de Moutier Marcel Winistoerfer, le conseiller d’Etat bernois Christoph Ammann, le directeur de l’EPFL Martin Vetterli, le directeur du Siams Pierre-Yves Kohler, le ministre jurassien Jacques Gerber et le secrétaire d’Etat Mauro Dell’Ambrogio, de gauche à droite.

Industrie Améliorer ses profits, proposer de nouveaux produits ou simplement survivre:au Siams, les entreprises des microtechniques font face à l’injonction d’informatiser leur production.

Le principal salon de l’Arc jurassien consacré aux microtechniques, le Siams, s’est ouvert dans un état d’esprit apaisé mais combatif, hier à Moutier. Apaisé, parce que la crise horlogère et les difficultés liées au franc fort s’éloignent. Les industriels disent pour l’essentiel espérer de bonnes affaires. 

Un répit qui ne va peut-être pas durer. La digitalisation connaît un coup d’accélérateur. Beaucoup de machines présentent au salon des fonctions «connectées»: elles communiquent des données de...

Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

IndustrieCette machine-outil peut mettre l’usine au placardCette machine-outil peut mettre l’usine au placard

Ouverture à Moutier du Siams, le salon des microtechniquesOuverture à Moutier du Siams, le salon des microtechniques

Top