L’Hôpital neuchâtelois

Urgences opératoires et soins palliatifs: recommandations proposées au Conseil d’Etat

chargement

Santé Le conseil d’administration du Réseau hospitalier neuchâtelois (RHNE) a envoyé deux rapports au Conseil d’Etat. Il propose trois recommandations pour répondre au cadre fixé par la loi concernant les blocs opératoires et les soins palliatifs.

  10.09.2020, 10:36
Les propositions du conseil d'administration du RHNE visent à redynamiser l'activité du site de La Chaux-de-Fonds.

Le Réseau hospitalier neuchâtelois (RHNE) a soumis trois recommandations au Conseil d’Etat afin de répondre aux obligations définies par la loi cantonale sur le RHNe concernant les blocs opératoires et les soins palliatifs. Ces solutions sont portées par tous les membres du Conseil d’administration et visent à «renforcer l’attractivité et l’autonomie du site des Montagnes ainsi que de diminuer le nombre de transferts intersites», explique le RHNE dans un communiqué.

Ces réponses ont été apportées dans le cadre des rapports «Prise en charge des urgences opératoires sur les sites du RHNE» et «Objectifs, rattachement et localisation de l’unité de soins palliatifs du RHNE ». Remis au Conseil d’Etat le 31 août, les deux documents ont été mis en consultation ce jeudi 10 septembre auprès des différents partenaires concernés.

Au sujet de la prise en charge des urgences opératoires, la loi demande notamment à RHNE que «chacun des sites offre au minimum une prise en charge médico-chirurgicale 24 heures sur 24, des prestations de soins aigus de médecine interne, de chirurgie, d’anesthésie, et soins intensifs ou continus».

Dans le cadre de la loi

Le RHNE a mené plusieurs études internes et le conseil d’administration a retenu trois recommandations pour répondre au mieux au cadre fixé par la loi et poursuivre le développement de l’activité opératoire du site de La Chaux-de-Fonds.

Concernant les urgences, la proposition est d’étendre la présence d’un médecin cadre urgentiste la nuit et le week-end sur le site de La Chaux-de-Fonds (et non plus seulement les jours de semaine de 8h à 18h comme c’est le cas aujourd’hui). Cela permettrait d’améliorer la qualité de la prise en charge médico-chirurgicale pour environ 9000 patients par année, et également de renforcer la sécurité médicale du site durant ces périodes.

La deuxième proposition est d’étendre les plages opératoires en fin de journée, avec entrée du dernier patient à 18h (aujourd’hui 15h). Cette extension de la capacité d’ouverture du bloc permettrait d’intégrer les urgences opératoires éligibles dans le programme du jour, et éviter ainsi des transferts vers le site de Pourtalès à Neuchâtel. Le site des Montagnes pourrait absorber 90% des urgences opératoires, tout en facilitant la montée en puissance de l’activité programmée.

Entre 2,4 et 4,2 millions

Enfin, une troisième proposition est de mettre en place des piquets d’anesthésiologie, d’instrumentistes et d’aides de salle qui permettraient d’ouvrir le bloc du site de La Chaux-de-Fonds à la demande 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Ce dispositif était en vigueur sur le site jusqu’à la fermeture du bloc le week-end et la nuit, en juillet 2016. Il permettrait d’effectuer des interventions chirurgicales sur des personnes déjà hospitalisées ainsi que d’éventuelles reprises opératoires.

La réalisation de ces trois recommandations entraînerait une charge comprise entre 2,4 et 4,2 millions de francs par an, selon les modalités pratiques de mise en œuvre retenues, note le conseil d’administration dans son rapport. «Pour respecter l’objectif d’équilibre budgétaire, le montant effectif devra être financé par l’Etat de Neuchâtel dans le cadre d’une prestation d’intérêt général particulière (PIG)», précise le RHNE.

Celui-ci ajoute qu’indépendamment de la décision qui sera prise suite à la transmission de ce rapport, les mesures engagées pour la redynamisation du bloc opératoire du site de La Chaux-de-Fonds se poursuivront.

Chrysalide: déménagement souhaité

Dans un deuxième rapport sur la localisation de l’unité de soins palliatifs, le RHNE propose de maintenir provisoirement le statu quo concernant la localisation de l’unité de soins palliatifs. La question sera reprise dans le cadre de la future stratégie institutionnelle, qui sera établie durant le premier semestre 2021.

Mais le conseil d’administration se dit convaincu de la pertinence d’un déménagement à terme. Le bâtiment de La Chrysalide, à la rue de la Paix 99, à La Chaux-de-Fonds, pose d’importants problèmes fonctionnels. «En outre, le rapprochement des soins palliatifs d’un centre de soins aigus offrirait une importante plus-value sur le plan médical», indique le communiqué. Au vu de l’activité développée sur le site de La Chaux-de-Fonds, le bâtiment hospitalier actuel ne permettrait cependant plus une intégration de cette infrastructure.

Les deux rapports sont disponibles sur la page RHNE du site de l’Etat de Neuchâtel.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SantéL’Etat va devoir aider l’hôpital public neuchâteloisL’Etat va devoir aider l’hôpital public neuchâtelois

«L’Etat va devoir nous aider»

A cause de la crise du coronavirus, l’hôpital public accusera un déficit d’au moins dix millions de francs. Il en...

  27.08.2020 15:59
Premium

SantéLa nouvelle gouvernance du RHNE en vigueur dès le 1er septembreLa nouvelle gouvernance du RHNE en vigueur dès le 1er septembre

Top