Une Neuchâteloise déclare la guerre au harcèlement de rue

chargement

Société Le harcèlement de rue est principalement verbal. Pourtant, ces mots causent de véritables dégâts aux victimes, surtout des femmes. La Neuchâteloise Diane Esselborn a choisi de lutter contre ce phénomène.

 29.01.2019, 12:01
Lecture: 6min
Premium
La Bevaisanne Diane Esselborn se bat contre le harcèlement de rue dans le canton de Neuchâtel.

En 2019, Arcinfo s’engage sur cinq thématiques. Aujourd’hui, «L’égalité entre femmes et hommes. Agissons pour la parité ici et maintenant.»

«La première fois que j’ai été harcelée dans la rue, je devais avoir 12 ans, j’entrais à peine dans la puberté.» Diane Esselborn, Bevaisanne et conservatrice du musée régional de Saint-Imier, a choisi de lutter contre le...

À lire aussi...

MobilisationChronique égalité: «On se mobilise malgré la crise»Chronique égalité: «On se mobilise malgré la crise»

Parité«Je ne pense pas que la crise puisse amener plus de parit黫Je ne pense pas que la crise puisse amener plus de parité»

PandémieChronique égalité: «Covid-19: inégalités mises en évidence»Chronique égalité: «Covid-19: inégalités mises en évidence»

SantéChronique égalité: «La mise en lumière du travail de soins»Chronique égalité: «La mise en lumière du travail de soins»

SociétéChronique égalité: «La solidarité est l’un des maîtres-mots»Chronique égalité: «La solidarité est l’un des maîtres-mots»

Top