16.06.2019, 05:30

Sport pour tous? Ou sport pour toutes?

Premium
chargement
A gauche, le hockeyeur (Léo Wunderlin) touche le plus souvent des dédommagements et parfois une salaire. A droite, la hockeyeuse (Camille Huwiler) doit tout payer elle-même, du patin au casque.

Parité Le sport est ouvert à toutes et à tous. Mais financièrement, être un homme ou une femme sur un terrain peut, selon le sport que l’on pratique, changer considérablement la donne. Exemple avec le hockey sur glace dans le canton de Neuchâtel.

Le hockey sur glace, un sport d’hommes? Fini cette époque-là. Depuis les années 1980, les femmes elles aussi jouent de la crosse sur des patins à glace.

A la différence des garçons, elles sont obligées de protéger leur visage par une grille. «Un visage de femme, c’est plus précieux qu’un visage d’homme», nous explique avec conviction Léo Wunderlin,...

À lire aussi...

ParitéDe 1894 à 2019: plus d’un siècle de lutte pour les femmes neuchâteloisesDe 1894 à 2019: plus d’un siècle de lutte pour les femmes neuchâteloises

StatistiquesEgalité salariale: en 2016, les hommes ont touché en moyenne 18,6% de plus que les femmesEgalité salariale: en 2016, les hommes ont touché en moyenne 18,6% de plus que les femmes

ParitéLes Neuchâteloises gagnent 1100 francs de moins que les hommesLes Neuchâteloises gagnent 1100 francs de moins que les hommes

EditorialGrève des femmes: 28 ans pour quoi?Grève des femmes: 28 ans pour quoi?

Grève des femmesJo Gutknecht: «Les femmes ne doivent pas baisser les bras»Jo Gutknecht: «Les femmes ne doivent pas baisser les bras»

Top