25.11.2019, 12:51

Neuchâtel: un concours pour mettre en valeur le travail des créatrices

chargement
La marche contre les violences faites aux femmes du 23 novembre dernier, à Neuchâtel.

Féminisme A la suite des manifestations dans les rues de Neuchâtel, deux associations féministes lancent un concours pour les femmes artistes. Le but? Leur donner de la visibilité et promouvoir leur travail.

Un concours pour mettre en valeur le talent des femmes artistes? C’est ce que proposent Solidarité femmes région Neuchâtel et le Collectif neuchâtelois de la grève du 14 juin. Après la mobilisation dans les rues des 14 juin et 23 novembre derniers, les deux associations entendent pallier ainsi «le manque de soutien et de promotion des femmes créatrices».

Le concours a été lancé ce lundi 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. «Beaucoup de médias ont relevé que peu de femmes artistes sont reconnues, reçoivent de l’aide ou voient leur projet aboutir», explique Claudine Stähli-Wolf, présidente de Solidarité femmes. Ce concours est l’occasion de les valoriser.

Thèmes à choix

L’association a choisi deux thèmes en relation avec les combats qu’elle mène au quotidien. D’abord, la prévention autour de la violence conjugale: «Comment les éviter et reconnaître les signes dans son entourage?», s’interroge Claudine Stähli-Wolf. Ensuite, le rôle de la justice dans la protection des victimes: «Ce thème me tient particulièrement à cœur, car la justice est mal outillée. J’ai dû par exemple témoigner au tribunal pour défendre une femme visée par une plainte pour diffamation de son ex-mari, car elle avait dénoncé ses violences», confie la présidente de Solidarité femmes.

Selon elle, il y a aussi le problème de l’après: «Quand un homme est reconnu coupable de violences et qu’il est condamné, la femme n’est pas suffisamment protégée. Il risque de venir régler ses comptes» Sans parler des femmes migrantes, qui sont souvent «abandonnées à leur sort».

25 000 francs à disposition

Autant de pistes à explorer pour proposer un projet. Difficile? «Il y a des domaines artistiques qui se prêtent mieux que d’autres à ces thèmes. L’écriture, la vidéo ou la BD, par exemple, ne devraient pas poser problème.» Et qui sait, les créations pourront peut-être apporter des solutions aux problématiques précitées: «Ce serait le top!»

Toute artiste peut envoyer son projet avant le 31 janvier à l’adresse de Claudine Stähli-Wolf, Chapelle 4, 2300 La Chaux-de-Fonds ou à claudine.staehli@yahoo.fr.

Evidemment, nul besoin d’être professionnelle. Solidarité femmes financera la réalisation du projet retenu à hauteur de 25 000 francs maximum. Les résultats seront proclamés le 8 mars, à l’occasion de la Journée internationale des femmes.


À lire aussi...

ActionNeuchâtel: 300 personnes ont marché contre les violences faites aux femmesNeuchâtel: 300 personnes ont marché contre les violences faites aux femmes

sociétéViolence domestique: plus de moyens pour protéger les femmesViolence domestique: plus de moyens pour protéger les femmes

MobilisationViolences faites aux femmes: 49’000 manifestants à ParisViolences faites aux femmes: 49’000 manifestants à Paris

TémoignageLa Valaisanne Yana Valença raconte l’horreur de la violence conjugaleLa Valaisanne Yana Valença raconte l’horreur de la violence conjugale

SociétéViolences conjugales: des pistes pour oser briser le silenceViolences conjugales: des pistes pour oser briser le silence

Top