Etre femme sous la coupole fédérale, c'est comment? Les anciennes parlementaires neuchâteloises témoignent

chargement

Exclusif Depuis que le monde est monde, seules sept femmes neuchâteloises ont siégé aux Chambres fédérales. Deux sont décédées. «ArcInfo» a réuni les cinq autres pour parler égalité et parité autour d’une photo historique. Exclusif.

 15.10.2019, 05:30
Lecture: 9min
Premium
Les cinq Neuchâteloises à avoir siégé sous la Coupole fédérale. De gauche à droite: Michèle Berger-Wildhaber, Sylvie Perrinjaquet, Gisèle Ory, Francine John Calame et Valérie Garbani.

- Rho la, la, ce qu’elle a vieilli!
- Tu crois que Garbani, elle boit toujours?
- Et Perrinjaquet, elle est encore par ici ou pas?
- Ah oui c’est vrai, Gisèle Ory avait pris la place de Michèle Berger aux Etats… pfff… c’est vieux tout ça…
- Et elle, c’est la Verte… euh… elle n’avait pas les cheveux...

À lire aussi...

MEDIASValérie Garbani: "J'estime avoir le droit à l'oubli"Valérie Garbani: "J'estime avoir le droit à l'oubli"



PolitiqueLes 10 ans sous la coupole de l'écologiste Francine JohnLes 10 ans sous la coupole de l'écologiste Francine John

Top