L'air du temps
 04.08.2020, 05:30

«Ouais! Hein? Quoi? Ok! Pourquoi pas», l’air du temps de Loïc Marchand

chargement
L'Air du temps de Loïc Marchand

Chronique Ah, les discussions partagées autour d’un repas. Ces moments d'échanges peuvent être d’une beauté rare, même s’ils ne sont pas toujours compréhensibles. Découvrez la chronique «Air du temps» de Loïc Marchand.

Un souper, prévu sans abus, se termine par une tournée offerte par le patron du lieu, peu avant une heure du matin. Au milieu du bruit des verres s’entrechoquant, une discussion s’engage de l’autre côté de la table. Curieux, je tends l’oreille.
- R.: Eh, J.-M.
- J.-M.: Ouais, quoi?
(R. montre plusieurs photos)
- Ouais, et alors (réagit J.-M. en balançant le menton en avant)?
- R.: Ben elles sont déjà en place. 
- J.-M.: Ah d’accord. Mais elles marchent?
- R.: Oui, parfaitement!
- M.: Mais F. ne disait pas qu’ils risquaient de brûler tout à l’heure?
- R.: Non, mais ça, ce sera vite réglé. 
- M.: Ah OK, d’accord. 
- J.-M.: Bon ben, ça veut dire que tu en as deux en réserve. 

Le sujet de la discussion n’a pas été nommé une seule fois. Les pronoms règnent en maître, tout comme les sous-entendus. Pourtant, les interlocuteurs se comprennent naturellement.

Un contexte? C’était ma première sortie «post-Covid» dans un restaurant, non loin du port de Saint-Aubin. Je suis entouré d’amis. Ensemble, nous organisons un festival le long du Littoral neuchâtelois. C’était notre première rencontre depuis des mois.

Toujours dans le flou? Ne vous triturez pas l’esprit plus longtemps: je n’ai moi-même pas compris ce qu’il se passait sur le moment. J’ai dû leur demander.

Non, n’attendez rien de moi. Je ne vous donnerai pas le fin mot de l’histoire. Désolé. Je vous laisserai à votre imagination. Mais là n’est pas l’important, en fait.

La substance liquide consommée depuis le début de la soirée a peut-être eu une influence sur mon jugement. Il n’empêche: j’ai trouvé ça beau.

Cette conversation, tenue entre des personnes qui se font profondément confiance, était fluide. C’était (extrêmement) simple. C’était humain. Tellement humain.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Chronique«Béatrice, Bénédicte et Bérengère», l’air du temps de Bérénice L’Epée«Béatrice, Bénédicte et Bérengère», l’air du temps de Bérénice L’Epée

Chronique«J’ai dit oui», l’air du temps de Vicky Huguelet«J’ai dit oui», l’air du temps de Vicky Huguelet

Chronique«Colorado sur l’alpage», l’air du temps de Nicolas Heiniger«Colorado sur l’alpage», l’air du temps de Nicolas Heiniger

CHRONIQUE«Sessa l’été», l’air du temps de Pascal Hofer«Sessa l’été», l’air du temps de Pascal Hofer

Top