L'air du temps
 17.08.2019, 05:30

«Les pieds sur la terre», l’air du temps de Frédéric Mérat

chargement
«Les pieds sur la terre», l’air du temps de Frédéric Mérat

Chronique Découvrez la chronique «air du temps» de Frédéric Mérat, journaliste à «ArcInfo».

Notre époque est formidable. Le monde est à portée de main, en quelques clics impatients devant un écran ou lors de patientes escales aéroportuaires. La terre nous appartient. A moins que demain, elle ne cède sous nos pieds. Mais rassurons-nous, car l’humain, avec le sentiment de toute-puissance qui le caractérise, s’est résolu à sauver la planète.

Ces derniers temps sont étonnants. Certains marchent dans les pas d’une adolescente suédoise. D’autres freinent des quatre fers. Du coup, il n’y a pas que le climat qui s’échauffe.

La démocratie à l’ère des réseaux sociaux est épatante. On se jette au visage des mots fleuris. C’est préférable à des pêches en pleine poire et encore mieux que des pruneaux dans la brioche. Mais il ne faudrait pas que la vérité brandie par les uns écrase la réalité vécue par les autres.

Les ronds-points sont déroutants. Quand les gilets jaunes ont vu rouge, ils ont ouvert les yeux de ceux qui ne regardaient pas ailleurs. Ces travailleurs pauvres, obligés de rouler en diesel pour aller acheter leur baguette, ne pouvaient pas avaler que l’on coupe encore dans leur maigre budget. Même pour le bien de l’environnement.

Le droit de vote est précieux. Est-il un luxe? A voir la faible mobilisation dans les urnes, on est tenté de le croire. Alors, avant d’abandonner le champ à la rue et au café du commerce virtuel, il est temps que la politique garde la tête froide et les pieds sur terre.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top