L'air du temps

Il se rêvait Magnin, il sera Morin

chargement

Chronique Il rêvait d’être Magnin. Il sera Morin. Un destin et un parcours hors du commun, rappelle Daniel Droz.

 11.06.2021, 05:30
Il se rêvait Magnin, il sera Morin

Edgar rêvait d’être Magnin. Nahoum de son vrai nom, Edgar est le fils d’un couple juif sépharade de Thessalonique, de lointaine ascendance italienne. Le couple est installé en France. Edgar naît à Paris.

En 1942, à 21 ans, Edgar entre en résistance contre l’occupant allemand. Magnin est le personnage principal de «L’espoir», le roman de Malraux. Cette quasi-autobiographie a pour théâtre la guerre civile espagnole, autre combat contre l’obscurantisme.

Un compagnon de lutte a mal compris Edgar. Il est devenu Morin. L’histoire peut paraître anecdotique. Cette question d’identité, Edgar ne s’en formalise pas. Fichtre! Aujourd’hui, Morin est plus célèbre que Magnin.

Edgar était l’invité de «La Grande Librairie», l’émission télévisée littéraire française. Il est revenu sur son engagement dans les années 1940. «Je me disais que si je me planquais et que je protégeais ma vie, j’allais seulement survivre et non pas vivre.»

Pendant une heure et demie, Edgar a déroulé son histoire, sa pensée, ses doutes, ses espoirs. Une leçon de vie, d’humilité aussi. Un moment empreint d’une fraîcheur vivifiante. Edgar dégage un humanisme bienvenu.

Le sociologue et philosophe Edgar Morin fêtera ses 100 ans le 8 juillet prochain. «C’est un chiffre qui porte deux zéros et un zéro peut aussi bien être le symbole du néant que d’un œuf, d’un futur, d’une naissance.»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ChroniqueLaissez Jersey faire ses mailles!Laissez Jersey faire ses mailles!

ChroniqueIntelligence à bornerIntelligence à borner

Chronique«Sans passer par le frigo», l’air du temps de Daniel Droz«Sans passer par le frigo», l’air du temps de Daniel Droz

Chronique«Le frigo a été vidé», l’air du temps de Daniel Droz«Le frigo a été vidé», l’air du temps de Daniel Droz

CHRONIQUE«Ne pas rallumer le feu», l’air du temps de Daniel Droz«Ne pas rallumer le feu», l’air du temps de Daniel Droz

ChroniqueInfréquentable mais bankableInfréquentable mais bankable

Top