L'air du temps

«22 v’là la micro-agression qui débarque», l’air du temps de Sophie Winteler

chargement

Chronique Découvrez la chronique «Air du temps» de Sophie Winteler, rédactrice en chef adjointe.

 30.03.2019, 08:00
«22 v’là la micro-agression qui débarque», l’air du temps de Sophie Winteler

L’histoire vient encore des Etats-Unis. Et fait frémir, une fois de plus. Des étudiantes d’une université ont dû lire Platon pour leur cours. Elles ont été choquées par le rôle de la femme dans les écrits du philosophe (427-348 av. J.-C.). Le professeur a été dénoncé et… condamné.

Toujours chez l’oncle Sam, il est de plus en plus difficile, quand ce n’est pas carrément interdit, d’aborder dans les campus des sujets touchant au racisme et à l’esclavage. Et que dire du sexisme. Tout cela sous le couvert de lutte contre les inégalités et les discriminations. Car en fait, en parler, relève de la micro-agression.

Ce mot qui nous vient également du Nouveau Monde, est né dans les années 1970. Il a été formulé par un professeur de psychiatrie de la fac de médecine d’Harvard (où Agassiz a également été professeur), pour qualifier le dénigrement racial qui, sur la durée, peut menacer la santé d’une personne. Depuis, par extension, les micro-agressions qualifient des expressions inconscientes qui ont trait au racisme ou au sexisme.

Se plonger dans l’Histoire ou les écrits de penseurs (Platon...) pour comprendre le présent et éventuellement bâtir l’avenir s’avère donc dangereux. Et même carrément «violent». Encore un terme brandit par une jeune génération d’étudiants qualifiés d’«intolérants» qui dénoncent les opinions qui dérangent. On fait quoi là?


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ChroniquePas dans la ciblePas dans la cible

Pas dans la cible

Comme nous tous, Santi Terol reçoit beaucoup de pubs dans ses boîtes aux lettres physique et virtuelle. Et en il en...

  16.04.2021 05:30  L'air du temps

ChroniqueNeuchâtel, beauté intérieureNeuchâtel, beauté intérieure

ChroniqueEngueule-moi si tu peuxEngueule-moi si tu peux

ChroniqueAu Tessin, la faune des palacesAu Tessin, la faune des palaces

ChroniquePolitiquement correctPolitiquement correct

Top