Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang 2018
 18.01.2018, 19:23

JO 2018: plus de 14'000 tests antidopage déjà effectués

chargement
Depuis avril 2017, quelque 14'000 tests antidopage ont été effectués sur plus de 6000 athlètes

Tricherie Ce sont principalement les sportifs russes qui sont visés par les contrôles antidopage, mais quelque 61 pays sont concernés.

Le CIO a pris les devants dans la lutte contre le dopage. En vue des JO de Pyeongchang, plus de 14'000 tests antidopage ont été effectués depuis avril 2017 sur plus de 6000 athlètes venant de 61 pays.

Les sportifs russes ont été particulièrement ciblés par ces contrôles, a précisé le Comité international olympique. Le nombre de tests a augmenté de 70% par rapport à la même période en 2016.

 

 

La Russie a été suspendue des prochains JO en raison d'un programme de dopage institutionnalisé mis au jour par l'Agence mondiale antidopage. Ses athlètes ont été massivement contrôlés, "deux fois plus que ceux de n'importe quel autre pays en novembre et décembre", a expliqué l'instance.

Seuls les sportifs russes dits "propres" seront admis à participer aux JO d'hiver. Un panel du CIO, présidé par la Française Valérie Fourneyron, ex-ministre des Sports, déterminera la liste des sportifs russes invités à participer aux Jeux.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

JO d'hiver de PyeongChangJO 2018: Séoul répond à la main tendue de PyongyangJO 2018: Séoul répond à la main tendue de Pyongyang

historique!JO 2018: la Jamaïque qualifie une équipe de bobeuses, 30 ans après les "Rasta Rockets"JO 2018: la Jamaïque qualifie une équipe de bobeuses, 30 ans après les "Rasta Rockets"

criseMondial 2018: Vitali Moutko, banni par le CIO à cause du dopage d'Etat russe, quitte la présidence du comitéMondial 2018: Vitali Moutko, banni par le CIO à cause du dopage d'Etat russe, quitte la présidence du comité

JO 2018JO 2018: malgré la décision du CIO, Vladimir Poutine ne boycottera pas les Jeux OlympiquesJO 2018: malgré la décision du CIO, Vladimir Poutine ne boycottera pas les Jeux Olympiques

Top